lun. Juin 17th, 2019

Réunion du Conseil de surveillance de l’IEOM à Paris

Le vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, a participé à la réunion du Conseil de surveillance de l’Institut d’Emission d’Outremer (IEOM) à Paris.

Cette instance de décision, qui se réunit deux fois par an, permet aux représentants des trois territoires français du Pacifique (Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française) d’échanger sur l’actualité économique et financière et de valider les orientations de politique monétaire sur la zone d’émission Fcfp.

A cette occasion, le vice-président a pu rencontrer Louis Mapou, représentant de la Nouvelle-Calédonie, Paulo Mailagi, représentant de Wallis et Futuna ainsi que Sylvie Goulard, sous-gouverneur de la Banque de France, présidente du Conseil de Surveillance, et Marie-Anne Poussin Delmas, directrice générale de l’IEOM.

Au cours de cette réunion, Teva Rohfritsch est intervenu notamment pour faire un point détaillé de la conjoncture économique de la Polynésie française qui se présente favorablement en cette fin d’année 2018. Il a également évoqué avec ses homologues la situation monétaire et bancaire de la zone d’émission Fcfp et il a participé à la prise des décisions de politique monétaire applicables pour les prochains mois. Le projet de modernisation des instruments de la politique monétaire a fait l’objet également d’une forte attention de la part des membres du Conseil de surveillance.

Un point d’avancement du plan stratégique « Ambitions 2020 » a été présenté au Conseil avec pour objectifs de renforcer l’action de l’institution au service de ses publics du Pacifique, mais aussi de moderniser et d’optimiser la gestion de l’institution.

Communiqué de la vice-présidence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :