sam. Nov 16th, 2019

Jeux de Polynésie: les précisions du ministère de l’Education

Face aux informations partielles voire erronées, relayées, dans les médias, par le secrétaire territorial SNETAA-FO Polynésie, le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports souhaite préciser plusieurs points. 

Afin de permettre l’hébergement de l’ensemble des sportifs participant aux jeux de Polynésie française, les cours ont été suspendus les mercredi 12, jeudi 13 et vendredi 14 décembre au collège et au lycée du Taaone ainsi qu’au lycée Aorai. Cette suspension de cours a été accompagnée de plusieurs dispositifs de « compensation ». 

Les internes n’ont pas été renvoyés des internats mais ont été rapatriés dans leur famille pour le mardi 11 décembre ; 

Les cours de plusieurs classes relevant de l’enseignement supérieur non universitaire ont été maintenus dans les salles non occupées ;

Des ateliers de travail sur le renouvellement des projets des établissements concernés  ont été animés en direction des enseignants et des autres personnels pendant ces trois jours. La Direction Générale de l’Éducation et des Enseignements (DGEE) a mis à disposition l’ensemble de ses salles à cette occasion ;

Les cours suspendus ont été ou vont être rattrapés de manière filée sur l’ensemble de l’année, avec une attention particulière pour les classes d’examen. 

La ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel, tient d’ailleurs à remercier l’ensemble des équipes éducatives des établissements scolaires concernés pour leur compréhension, leur adaptabilité et leur professionnalisme pour rattraper les cours.  

Le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports rappelle que le sport fait partie intégrante de la politique éducative du Pays par les valeurs qu’il porte et promeut auprès des jeunes. 

Pour finir, le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports regrette qu’une telle désinformation vienne ternir la fête du sport qu’incarnent les jeux de Polynésie française qui n’ont pas eu lieu depuis quinze ans.

Communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :