mer. Juil 17th, 2019

L’Etat accompagne la Presqu’île dans son programme d’amélioration des équipements publics

À l’invitation de Wilfried Tavaearii maire de la Commune de Taiarapu-Ouest, Raymond Yeddou, administrateur des Îles du Vent et des Îles Sous-le-Vent, s’est rendu le 19 décembre à Taiarapu-Ouest.
Après un accueil chaleureux par le tavana et les élus de la commune chef-lieu à Toahotu, où un projet de construction scolaire financé par le FIP (Fonds intercommunal de péréquation à hauteur de 3 600 000 Fcfp) est actuellement à l’étude, le représentant de l’Etat s’est rendu dans les communes associées de Vairao et Teahupoo.

Ce déplacement a donné l’occasion à l’administrateur de rappeler aux élus le soutien de l’Etat au développement de la presqu’île et sa volonté d’accompagner la commune dans son programme d’amélioration des équipements publics. 

Ainsi, l’État a financé en 2018 sur la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux, (DETR) l’acquisition pour 21 millions de Fcfp d’un camion benne à ordures ménagères afin d’optimiser les circuits de collecte et mieux préserver l’environnement. Il a également financé sur le contrat de projet un dispositif de chloration et de télégestion des réservoirs d’eaux (40 096 112 Fcfp), ainsi qu’un véhicule spécialisé pour le service hydraulique (1 326 000 Fcfp) qui permettent de renforcer les moyens techniques communaux. Sur proposition du haut-commissaire de la République, le Centre National de Développement du Sport vient d’accorder une subvention de 23 866 348 Fcfp pour la salle omnisports de Toahotu. Cette salle qui est fermée par sécurité depuis quatre ans, pour cause de vétusté générale et de risque pour ses occupants pourra ainsi être rénovée.

Cette journée a été également l’occasion de mettre à l’honneur les sapeurs-pompiers du centre de secours communal, dont plusieurs personnels ont reçu leurs nouveaux grades au cours d’une cérémonie officielle. La modernisation de ce centre est au cœur des priorités de l’État qui, année après année, renforce ses moyens d’intervention. En 2018, l’État a ainsi financé sur la DETR, l’acquisition d’un bateau de secours à hauteur de 7 690 696 Fcfp ainsi qu’un véhicule sanitaire tout terrain pour 4 642 601 Fcfp destinés à améliorer les capacités opérationnelles du centre. 

Cette visite s’est conclue par un déplacement au Fenua Aihere, une visite du Pari et du Rahui. Ce site avait fait l’objet en 2015 de la rénovation de trois pontons financés par la DETR à hauteur de 2 643 235 Fcfp. Site pilote de la presqu’île qui héberge des paysages naturels classés remarquablement conservés, le Pari est l’un des neuf paysages naturels classés en Polynésie française en raison de son intérêt culturel et archéologique.

Source: Haut-commissariat 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :