jeu. Août 22nd, 2019

Trump: « Les Etats-Unis ne peuvent pas continuer à être le gendarme du monde »

Ce voyage surprise constitue la première visite du président américain à des soldats déployés dans des zones de conflit à l’étranger.

« Les Etats-Unis ne peuvent pas continuer à être le gendarme du monde », a déclaré ce mercredi soir Donald Trump depuis l’Irak où il effectue une visite surprise en compagnie de son épouse Melania, à la rencontre des troupes américaines. Le président américain a atterri à 19h16 locales sur la base aérienne d’Al-Assad, dans la province d’Al-Anbar et s’est entretenu avec des soldats et des commandants militaires.

Ce voyage surprise constitue la première visite du président américain à des soldats déployés dans des zones de conflit à l’étranger. Donald Trump a fait du retrait de ses troupes une priorité de son mandat, comme le souligne le New York Times.

Trois escales attendues

La visite, préparée en toute discrétion, intervient en plein « shutdown » et moins d’une semaine après la décision du républicain de retirer ses troupes de Syrie. Ce scénario, décidé malgré les objections de généraux américains, a notamment mené à la démission du chef du Pentagone, Jim Mattis.

Selon le New York Times, le président américain devrait faire trois escales au cours de ce voyage et ainsi passer en revue près de 5000 soldats. Dans un tweet, la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Senders, a expliqué que Donald Trump souhaitait « remercier » les militaires pour « leur engagement, leur succès et leur sacrifice », et « pour leur souhaiter joyeux Noël ».

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :