jeu. Août 22nd, 2019

Interdiction des sacs plastiques: pour quel résultat ?

Le 1er juillet 2016, les sacs plastiques fins, dits “à usage unique”, disparaissaient des caisses.

Le 1er janvier 2017, c’était au tour de ceux utilisés pour d’autres usages (fruits et légumes, poisson, produits en vrac…) d’être interdits.

Ils étaient jusqu’alors largement distribués et se retrouvaient jusque dans les océans, alors qu’ils mettent environ 400 ans à se décomposer. En France, avant l’interdiction, 5 milliards de sacs plastique fins étaient distribués annuellement en caisse et 12 milliards pour d’autres usages.

L’Union européenne a tranché en 2015 : les États membres doivent réduire le nombre de sacs plastiques fins à 90 par personne et par an d’ici 2019, puis 40 d’ici 2025.

Il faudra attendre le rapport d’évaluation de la loi, initialement attendu début 2018, pour en mesurer précisément les effets. Aucune date pour ce rapport ni données chiffrées n’étaient disponibles auprès du ministère de la Transition écologique, contacté par l’AFP.

Une réduction massive dans la grande distribution

Dans la grande distribution, la tendance était lancée depuis plusieurs années. “On était passé de 10,5 milliards de sacs de caisse en 2002 à 500 millions en 2014”, indique à l’AFP Philippe Joguet de la Fédération du commerce de la distribution (Auchan, Carrefour, Darty, Décathlon, Leader Price, Monoprix…)

Les sacs étant devenus payants, les clients avaient (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :