jeu. Août 22nd, 2019

Son souhait: que Benalla soit réentendu par la commission d’enquête du Sénat!

“On voit qu’il y a sans doute une créature qui échappe et qui s’est brûlée dans l’approche du pouvoir”, a commenté vendredi 28 décembre sur franceinfo Marie-Pierre de la Gontrie, sénatrice socialiste de Paris et membre de la commission d’enquête sénatoriale sur “l’affaire Benalla”.

Elle avait entendu en septembre dernier l’ex-conseiller de l’Élysée, à la suite de violences contre des manifestants le 1er mai. Selon Médiapart, l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, pourtant limogé en juillet dernier, a continué à utiliser des passeports diplomatiques ces dernières semaines.

franceinfo : L’affaire Benalla continue, faut-il rouvrir ces commissions d’enquête ?

Marie-Pierre de la Gontrie : D’abord, notre commission d’enquête au Sénat n’a pas terminé ses travaux, elle a encore le temps de travailler et nous allons élaborer un rapport. Ce qui semble justifié aujourd’hui, ce que je souhaite, c’est qu’Alexandre Benalla soit réentendu. Parce qu’à l’évidence, il nous a tenu des propos qui ne sont pas confirmés par la réalité, peut-on dire pudiquement, et il faut qu’il puisse préciser ces points. Il faut savoir que mentir devant une commission d’enquête est une infraction pénale grave, mais qu’on peut se rétracter. Il y a plusieurs points lors de son audition qui nous avaient paru un peu curieux. Là, nous avons la traduction que ce (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :