dim. Août 25th, 2019

Abus d’alcool: quand on vous dit que les enfants “trinquent”…

Scène surréaliste immortalisée ce mardi 1er janvier 2019 quelque part sur la côte Est de Tahiti.

“Ensemble, nous avons déjà réussi à relever les défis qui s’imposaient à nous.

En 2019, d’autres nous attendent. Nous sommes trop souvent les témoins de drames familiaux, de morts sur la route, en raison de la consommation d’alcool ou de drogue. Ce sont de véritables fléaux. Le surpoids, le diabète et ses graves conséquences sanitaires sont un autre fléau. Nous renforcerons nos campagnes de prévention.”

Voilà que qu’écrivait il y a quelques jours encore le président du Pays Edouard Fritch en guise voeux à la population pour 2019.

A l’évidence, il y a du boulot et une réelle prise de conscience du degré d’imprégnation alcoolique par une partie de la population.

Ce jour, vers 14 heures, une mère de famille qui prenait son bain, n’a rien trouvé de mieux à faire que d’aller chercher une bouteille de bière pour son enfant d’à peine 5 ans. A ta santé, mon petit, a t-elle du se dire!! Pendant que le père, lui, terminait la bouteille de “gros rouge” sur le bord de la plage.

Où va notre société ? Comment peut on accepter de telles dérives et un tel affront à la morale qui voudrait que les enfants soient laissés à l’écart de nos petits pêchés mignons si dévastateurs de la cellule familiale.

Nous n’avons pas pu résister à la tentation (malsaine ?) de publier ce cliché. A chacun son opinion maintenant.

La rédaction

PS: contrairement aux nombreuses réactions provoquées sur les réseaux sociaux à la lecture de l’information, nous pouvons affirmer que l’enfant ne jouait pas avec une bouteille vide. Nous avons vu la maman décapsuler, sous nos yeux, la bouteille. Certains pourront encore rétorquer que c’est de la limonade…Ce serait bien la preuve ici que nous continuons à ignorer la réalité. C’est dommage.

4 thoughts on “Abus d’alcool: quand on vous dit que les enfants “trinquent”…

  1. Oui vous avez vu est été témoin de ce fait …
    Mes pourquoi ne pas avoir interrompu la mère …
    Vous avez regarder pris en photos sans rien faire …vous aurez pus faire quelque chose …

  2. C’est un cas de maltraitance grave, désolé moi je dénoncerais ,ceux qui ont fait la photo sont passible de non assistance à un enfant en danger, un taux d’alcool élevé dans le corps d’un enfant peut être mortel !! Il faut dénoncer ces gens ,ayez un peu de courage les Polynésiens, trop souvent ,j’entend “C’est pas nos affaires !” Si ça l’est , la vie des autres est importantes ,ont est responsables si on laisse faire, la pollution, du fenua,la maltraitance des animaux ,des enfants ,des femmes qui sont battues , des personnes âgées,il faut se battre pour que ça cesse ,la Polynésie est la risée du monde avec les réseaux sociaux,n’oubliez pas que nous vivons principalement du tourisme, alors donnez envie qu’on vienne ici et pas le contraire !

    1. Je suis tout à fait d’accord avec vous Valérie et Loukoum. Arrêter d’être bête, réagissez, intervenez, faites quelque chose, il ne faut pas ignorer. Te ra te huru o te tahi mau taata tahiti, ia ‘īte noa tu ratou i te ho’e fifi, e mata’ita’i noa ratou, e au pa’i e, e ha’uti raa taata teata te ra. Ua taui roa te huru o te tahi mau taata tahiti.

      1. Note de la rédaction: cet article a suscité de nombreuses réactions très contrastées, les uns dénonçant un certain voyeurisme, les autres notre passivité. Mais que dire de celles et ceux qui doutent de la réalité, allant jusqu’à continuer d’affirmer que l’enfant joue avec une bouteille vide alors que nous avons vécu la scène en direct. Quant à être suspecté de racisme envers les Polynésiens (nous aurions fait la même chose s’il s’agissait de Chinois ou de popaa), il est affligeant de constater à quel point les gens n’ont vraiment pas conscience de cette addiction.

Répondre à Valérie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :