mar. Juil 23rd, 2019

“La Chine doit être réunifiée et elle le sera”, prévient Xi Jinping

Dans un discours solennel, le président chinois, Xi Jinping, a défié son homologue taïwanaise, farouchement partisane de l’indépendance de l’île.

«Comme présidente de la république de Chine [nom officiel de Taïwan, ndlr],j’appelle la Chine à prendre courageusement des mesures en faveur de la démocratie afin de comprendre la population de Taiwan», a tweeté cet après-midi Tsaï Ing-wen. Une réplique à la menace lancée par Xi Jinping. Quelques heures auparavant, son homologue chinois avait déclaré, lors d’un discours solennel au Palais du peuple, qu’il n’écartait pas «un recours à la force» pour mettre fin à l’indépendance de l’île de 23 millions d’habitants.

Ce n’est pas la première fois que le président chinois affirme sa volonté de «réunifier» la Chine, y compris par la voie militaire, mais c’est son premier discours majeur sur la question depuis son arrivée à la tête du pays il y a six ans.

Depuis la prise du pouvoir des communistes en Chine continentale, en 1949, et le repli des nationalistes sur la grande île, il y a de fait deux Chines. Taiwan, devenu au fil des décennies un pays à part entière, est néanmoins toujours considéré par Pékin comme une province rebelle. Et ce d’autant plus depuis l’élection, en 2016, de la présidente Tsaï Ing-wen.

Partisane, comme la grande majorité de la population, de l’autonomie du territoire, elle dénonce l’«énorme pression» de Pékin et des «actes de coercition diplomatiques et militaires» (pressions sur les pays alliés de Taïwan, incursions dans son espace aérien, ouverture de couloirs aériens…)

Modèle hongkongais «un pays, deux systèmes»

«La Chine doit être réunifiée et elle le sera. L’indépendance de Taiwan est une entorse à l’histoire et ne pourra conduire qu’à une impasse […] et à un profond désastre», a prévenu Xi Jinping, qui a rappelé que «la Chine ne permettrait aucune intervention extérieure» sur ce dossier considéré comme une «affaire interne». Il a également pris un ton plus conciliant pour appeler au dialogue et (…) Lire la suite sur Liberation.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :