mar. Oct 15th, 2019

Pour Deschamps, Benzema a franchi la ligne blanche!

Entre Didier Deschamps et Karim Benzema, les tensions sont toujours là.

Souvenez-vous, avant l’Euro 2016, le numéro 9 du Real Madrid avait sous-entendu dans les colonnes du média espagnol Marca, que le sélectionneur de l’équipe de France ne l’avait pas choisi dans la composition des Bleus, pour des raisons racistes. “Il a cédé à la pression d’une partie raciste de la France”, avait-il lancé. Un discours qui reste encore en travers de la gorge du champion du monde de football.

Dans une interview accordée à Europe 1 pour l’émission Face aux auditeurs qui sera diffusée le dimanche 13 janvier à 20 heures, Didier Deschamps est revenu sur ces propos cinglants, avec beaucoup d’amertume. “Ca restera”, a-t-il d’abord lâché avant de poursuivre : “Et que certains puissent se permettre de tenir des discours qui amènent à des conséquences qui dépassent tout entendement, ça, je n’oublierai jamais, forcément. On vit avec, mais, à ce moment-là, j’ai considéré que la ligne blanche avait été franchie et quand on franchit la ligne blanche, il y a un point de non-retour.”

L’entraîneur de 50 ans s’est à nouveau défendu : “Je sélectionne des joueurs français, ils sont tous français et ça ne m’est jamais arrivé de ne pas sélectionner quelqu’un pour des raisons de couleur ou de religion”, a-t-il insisté. Et d’ajouter : “Dans l’autre sens, ça ne m’arrivera pas de sélectionner quelqu’un sur ces mêmes critères, parce que ce serait aussi grave, si ce n’est pire.” (…)

Lire la suite sur Closermag.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :