ven. Avr 19th, 2019

Du bromure de méthylène à la mer: les autorités de l’Etat et du Pays “pleinement mobilisés”

Le lundi 14 janvier 2019, le JRCC a été alerté de la présence à la surface de l’eau de bonbonnes ayant contenu du bromure de méthylène, annonce le haut-commissariat de la République. Ces bonbonnes vides ont été récupérées par la direction de la biosécurité puis stockées en sécurité à Motu Uta.

Par mesure de précaution, le Ministère en charge de l’environnement met en place dès aujourd’hui une surveillance maritime de la zone de récupération des bonbonnes et des alentours. Précisons à cet effet que les dites bonbonnes se trouvaient “mystérieusement” à bord du navire Kura Ora au moment de son immersion.

Pour autant, soulignent les autorités de l’Etat et du Pays, il n’y a aucun risque pour la population dès lors qu’il n’y a pas de manipulation de celles-ci. Cependant, le bromure de méthylène peut provoquer des irritations en cas d’inhalation ou de contact avec la peau. Pour mémoire, ce produit est un fongicide autorisé en Polynésie française pour le traitement phytosanitaire par fumigation des fruits et légumes.

Ces bonbonnes ne présentent pas de risque de pollution pour l’environnement marin.

Il n’y a pas non plus de risque d’explosion, notamment en cas de collision avec une embarcation.

Les services de l’Etat et du Pays sont pleinement mobilisés dans la gestion de cet événement pour assurer la sécurité des populations.

En cas de découverte d’une bonbonne, la conduite à tenir pour les usagers de la mer et du littoral est la suivante :

1- Ne pas toucher, ne pas déplacer la bonbonne

Le changement d’environnement, la fragilisation de la bonbonne et sa manipulation pourraient présenter des dangers éventuels. Il est donc impératif de laisser la bonbonne à l’endroit où elle a été découverte et de rester à distance.

  1. Relever l’emplacement de la bonbonne

Afin de faciliter la prise en charge de la bonbonne, il est nécessaire de relever les coordonnées GPS des lieux de découverte ou, en l’absence de GPS, de définir le plus précisément possible l’emplacement de la bonbonne.

  1. Prévenir le JRCC

Après s’être assuré d’avoir noté la position de la bonbonne, il est impératif d’avertir rapidement le JRCC par radio ou par téléphone en composant le 16.

Source: Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :