mer. Oct 16th, 2019

Les Chinois n’ont jamais fait aussi peu d’enfants depuis…1961!

Malgré la fin de la politique de l’enfant unique, le pays a enregistré en 2018 son plus faible nombre de naissances depuis la grande famine sous Mao.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la fin de la politique de l’enfant unique n’a pas eu les effets attendus en Chine. La chute du nombre de naissances s’est même accélérée l’an dernier: seuls 15,23 millions de bébés chinois ont vu le jour en 2018, a annoncé lundi le Bureau national des statistiques (BNS). Soit 2 millions de moins qu’en 2017, année qui avait déjà vu un recul. Jamais le pays n’a compté aussi peu de nouveaux-nés depuis 1961, pendant la terrible grande famine, sous l’ère Mao Tsé-toung, selon le démographe indépendant He Yafu. Il s’agit du troisième chiffre le plus bas depuis la création de la République de Chine populaire, en 1949, a-t-il ajouté.

Vivement préoccupé par le vieillissement de sa population, le gouvernement chinois a définitivement abandonné l’impopulaire dogme de l’enfant unique – introduit en 1979 – fin 2015, pour une entrée en application en 2016. Depuis, tous les couples sont autorisés à avoir un deuxième enfant. Mais le coût de l’éducation ou du logement décourage de nombreux parents.

La Chine pourrait même lever entièrement les restrictions sur la taille de la famille. Selon un journal juridique officiel, le nouveau Code civil en préparation supprimerait toute référence au contrôle des naissances. Ce texte doit être adopté lors d’un vote en 2020 par l’Assemblée nationale populaire, chambre d’enregistrement du régime. Mais certains experts pensent que la Chine pourrait faire disparaître toute limite dès cette année.

La nécessité annoncée d’une politique nataliste

Mais pour obtenir des résultats, le géant asiatique va devoir lancer tôt ou tard une véritable politique nataliste, estiment nombre de spécialistes. Il est en effet confronté à une véritable bombe à retardement. Le Conseil des (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :