lun. Sep 16th, 2019

Lancement de la campagne de sensibilisation à la prise de risque sur nos routes

Présentation lundi après-midi de la quinzième édition de l’opération « Halte à la prise de risque sur les routes », au salon d’honneur de la Présidence de la Polynésie française.

Depuis 2005, la Gendarmerie nationale organise chaque année cette opération dont l’objectif est de sensibiliser un maximum de jeunes âgés de 17 à 25 ans aux dangers de la route (vitesse, alcool, port du casque, danger des 2 roues,…).

Différents modules sont au programme de cette manifestation,  avec notamment un  atelier consacré aux conséquences des comportements à risques sur la route animé par le Docteur Charles Belli, aux côtés de différents intervenants : le COSODA, la Direction des transports terrestres et la Gendarmerie nationale.

Cette manifestation rencontre de plus en plus de succès auprès des jeunes, car elle permet également aux participants de remporter des formations au permis de conduire, financées par l’Etat à hauteur de deux millions Fcfp, et des formations au code de la route ainsi que divers lots offerts par un réseau de partenaires privés (casques, éclairage de vélo,…). Six autres journées de sensibilisation sont déjà programmées au cours du premier semestre 2019 sur Tahiti et à Moorea avec près d’un millier de participants prévus.

Le haut-commissaire et le président de la Polynésie française ont remercié l’ensemble des organisateurs et des partenaires qui sensibilisent les conducteurs de demain afin que les comportements à risque cessent et que naisse une véritable prise de conscience collective pour réduire la mortalité sur les routes polynésiennes.

Les autorités de l’Etat et du Pays mobilisent leurs services autour de cette problématique identifiée comme prioritaire par le plan territorial de prévention de la délinquance. A titre d’illustration, les budgets de l’Etat consacrés à la prévention routière ont connu une augmentation de 16% passant de 5 013 000 Fcfp à 5 836 680 Fcfp entre 2017 et 2018. Les crédits ont permis notamment de financer des actions en faveur de la sensibilisation du milieu scolaire à Tahiti mais également dans les archipels éloignés ainsi que la distribution de matériels d’éclairage et d’équipements de sécurité.

Communiqué du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :