dim. Sep 22nd, 2019

Des parents en burn-out

La vie de parent n’est pas toujours facile.

Nuits écourtées, problèmes d’autorité ou de patience… Parfois, l’épuisement est tel que l’on parle alors de burn-out parental. Un sujet encore tabou mais qui pourtant concerne de nombreux parents.

En France, de plus en plus de structures voient le jour pour accueillir les parents au bord de l’épuisement. Des psychologues écoutent et échangent avec des mères et des pères qui n’en peuvent plus. Dans ces structures, pas de jugement. Autour d’un thé ou d’un café, de manière informelle, les parents peuvent parler sans crainte de leurs angoisses et de leur culpabilité vis-à-vis de leur(s) enfant(s).

Liliane Holstein, psychanalyste, reçoit de plus en plus de parents en burn-out. Pour cette spécialiste, il s’agit d’un problème de société : “La plupart du temps, les gens sont déjà épuisés par leur vie professionnelle. Mais en plus, toutes les tâches qui reviennent de façon routinière tous les jours, l’exigence des enfants, l’impression qu’ils ne sont jamais contents, la difficulté à leur imposer un cadre, très souvent des dissensions dans le couple… alimentent cette problématique. Et il y a enfin un sentiment et un besoin d’être parfait. Très souvent, ce sont les mères qui sont fragilisées par tous ces éléments. Elles veulent être parfaites pour être aimées par leurs enfants“.

Prendre du temps avec ses enfants et accepter de ne pas être un parent parfait, c’est l’apprentissage que doivent faire les parents épuisés. En France, le (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :