mar. Nov 12th, 2019

La réduction du nombre de parlementaires remporte tous les suffrages

Alors que le “grand débat” n’a été lancé que depuis quelques jours, une proposition est présentée comme remportant d’ores et déjà tous les suffrages : la réduction du nombre de parlementaires. C’est tout sauf une surprise, et c’est bien pour cela qu’il faut s’en inquiéter ! 

D’emblée, reconnaissons-le, dans le climat de défiance généralisée à l’égard de la démocratie représentative, il n’y a guère lieu de s’étonner que les Français – du moins ceux qui participent au grand débat – veuillent faire un sort à leurs représentants. “Inutiles”, “trop payés”, “corrompus”, ” ne se souciant que de leur réélection” : la liste des griefs qui leur sont faits est si longue que l’on pourrait aller jusqu’à imaginer que certains proposent de purement et simplement les supprimer…

Un refrain chez les candidats

Mais l’idée n’est pas nouvelle. Et nombre de politiques, jouant avec le feu, l’ont soutenue, laissant entendre que députés et sénateurs seraient trop nombreux, incapables de débattre de manière efficace et sans doute aussi trop coûteux.

Preuve en est : la plupart des candidats à l’élection présidentielle de 2017 s’étaient engagés, une fois élus, à réduire le nombre de parlementaires. Et Emmanuel Macron était de ceux-là.

D’ailleurs, lors du discours qu’il prononce devant le Congrès le 3 juillet 2017, il fait de cette mesure le gage d'”un Parlement où le travail devient plus fluide”, d'”un Parlement qui travaille mieux”. Et, dans le cadre de la réforme institutionnelle engagée au printemps dernier, le projet de loi organique pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace, prévoit une réduction de 30 % du nombre de parlementaires, portant les députés de 577 à 404, et les sénateurs, de 348 à 244.

CQFD. L’exécutif ne peut que se réjouir qu’une proposition à laquelle il s’est dit fermement attaché rejoigne les aspirations des Français. Et alors que certains imaginent que le grand débat pourrait conduire à un référendum pour renouer le lien entre gouvernés et gouvernant…Lire la suite sur L’Express.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :