lun. Juin 17th, 2019

Le père du “permis à points” n’est plus!

L’ancien secrétaire d’Etat socialiste Georges Sarre, qui créa notamment le permis à points en 1989, est mort jeudi à l’âge de 83 ans, a annoncé Jean-Pierre Chevènement, dont il fut un fidèle compagnon de route, sur son compte Twitter.

Militant du syndicat Force ouvrière et de la SFIO, ancêtre du Parti socialiste, il a participé à la création du PS lors du congrès d’Épinay en 1971 sous la houlette de François Mitterrand.

“Georges Sarre (…) fait partie des rares hommes dont on peut dire qu’ils ont permis par leur action personnelle, à la tête de la Fédération de Paris, aux Congrès d’Epinay et de Metz, l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981”, écrit Jean-Pierre Chevènement dans son tweet.

Elu député de Paris en 1981, après l’élection de François Mitterrand, Georges Sarre a été secrétaire d’État aux Transports routiers et fluviaux de 1988 à 1993, dans les gouvernements de Michel Rocard, Édith Cresson et Pierre Bérégovoy. C’est en juillet 1989, sous son secrétariat, qu’est voté le système du permis à points, qui entrera en vigueur le 1er juillet 1992.

Après la débâcle électorale de la gauche en 1993, Georges Sarre, en désaccord avec le PS, dont il dénonce ce qu’il juge être une dérive libérale, crée avec Jean-Pierre Chevènement le Mouvement des Citoyens, dont il devient le porte-parole et le vice-président, puis le président en 2001.

En 2002, il soutiendra la candidature à l’élection présidentielle de Jean-Pierre Chevènement, qui sera accusé au PS d’avoir contribué ainsi à l’élimination dès le premier tour du Premier ministre socialiste Lionel Jospin au profit du président du Front national, Jean-Marie Le Pen.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :