mar. Juil 23rd, 2019

L’Aire marine éducative “Ite Mata” en partie financée par l’Agence française pour la Biodiversité

La ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel et le directeur général de l’Agence française pour la Biodiversité (AFB), Christophe Aubel ont signé, vendredi après-midi, une convention de partenariat visant à attribuer des financements au projet lauréat de l’appel à projet national AFB « Initiatives pour la reconquête de la biodiversité en Outre-Mer » : le projet Ite Mata, avec l’aire marine éducative comme outil d’apprentissage du diagnostic écologique et de la restauration de milieux.

En janvier 2018, l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) a lancé un appel à projets intitulé « Initiatives pour la reconquête de la Biodiversité dans les outre-mer », ayant pour objet de soutenir les acteurs et réseaux ultramarins engagés en faveur de la biodiversité, avec, à la clef, pour les lauréats, la formalisation d’un partenariat avec l’AFB qui leur permettra d’obtenir un soutien financier de cette dernière pour leur projet.

La Direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), agissant en tant que représentant du ministère de l’Education de la Polynésie française, a répondu à l’appel de l’AFB et présenté son projet intitulé « Ite Mata », l’Aire marine éducative comme outil d’apprentissage du diagnostic écologique et de la restauration de milieux, dont le coût total a été estimé à 148 773 euros, soit 17 753 341 Fcfp.

Ce projet porté en partenariat avec la Direction des ressources marines et minières (DRMM) de la Polynésie française, le bureau d’Etude Creocean, et l’association Te Mana o Te Moana vise à mettre en œuvre des actions pédagogiques en lien avec les connaissances scientifiques et culturelles du milieu marin et la gestion d’une zone marine à proximité de l’école dans neuf écoles et établissements, de 4 archipels de la Polynésie française, labélisées Aire Marine éducative (AME).

Il s’agit ainsi de 4 écoles sur Tahiti : Mataiea (écoles de Mairipehe et Nuutafaratea)- Papara (école Apea) -Teahupoo (école Ahototeina), 1 CJA à Huahine (CJA Fare), 1 école à Raiatea (école Puohine-Taputapuatea), 1 école à Anaa aux Tuamotu (école Manava Tavahiroa), et de 2 écoles aux Marquises (école Patoa de Taiohae-Nuku Hiva et CSP Hakahau – Ua Pou).

Le concept d’aire marine éducative (AME) est une démarche participative impliquant des élèves autour d’un projet d’action citoyenne de protection et de gestion du milieu marin.

En novembre dernier, l’AFB a informé la DGEE par courrier que son projet parmi les 105 projets éligibles au plan national, figurait parmi les 44 lauréats retenus. L’AFB s’est engagée à transmettre une convention attributive de subvention calculée sur la base d’un taux d’aide de 80% du montant des dépenses éligibles du projet, ce qui représente 119 018.4 euros, soit 14 202 673 Fcfp.

Communiqué du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :