jeu. Fév 21st, 2019

16 cas de leptospirose détectés fin janvier

Conséquence de la saison des pluies en cours, le Bulletin de surveillance et de veille sanitaire observe une évolution à la hausse des cas de leptospirose, dengue et grippe durant la deuxième quinzaine du mois de janvier.

Durant cette période, en effet, seize cas de leptospirose ont été déclarés par les médecins sentinelles et les laboratoires Douze cas ont pu être investigués : les facteurs de risque identifiés étaient le jardinage / fa’a’apu, la marche pieds nus, le contact avec des eaux troubles, la baignade en rivière et la gestion des déchets sans protection.

En cas de fièvres brutales, de douleurs musculaires ou articulaires, n’attendez pas pour consulter un médecin. Redoublez de vigilance pour les personnes fragiles : personnes âgées, bébés et enfants, femmes enceintes, malades chroniques.

Par ailleurs, la direction de la Santé rappelle que la Polynésie française est toujours à risque d’importation d’autres sérotypes de dengue que la dengue 1. Les sérotypes 2, 3 et 4 circulent de façon sporadique dans la zone Pacifique. La Nouvelle Calédonie est de nouveau en épidémie de dengue 2. Pour lutter contre les risques d’introduction de nouveaux virus et d’épidémies, l’élimination des gîtes larvaires doit être continue en supprimant ou protégeant toute zone de stagnation d’eau douce une fois par semaine. La Direction de la santé invite les personnes à consulter rapidement un médecin en cas de fièvre supérieure à 38,5°C d’apparition brutale et de douleurs musculaires et articulaires. La consultation permettra de confirmer le diagnostic et de prendre l’ensemble des mesures de lutte contre les moustiques porteurs du virus sur le terrain.

Source: Bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :