mer. Oct 16th, 2019

2 milliards de Fcfp de primes et indemnités

C’est le chiffre (moyen) révélé par la Chambre territoriale des comptes (CTC) dans son dernier rapport d’observations définitives relatif à la mission “Pouvoirs publics” sur la période 2012-2018.

Ce régime indemnitaire versé aux agents de l’administration polynésiennes, compte au total 66 primes et indemnités de tous ordres. Mais seul un tiers des agents (1919 sur 5121) en bénéficient et peuvent cumuler jusqu’à six accessoires différents, précisent les magistrats.

Il fait surtout apparaître des différences considérables entre les différents services. Ainsi, c’est à la direction des impôts (DICP) que l’on perçoit le plus gros montant, soit l’équivalent d’un peu plus de 2 millions de Fcfp par agent et par an, pour une dépense globale de 192 millions de Fcfp. Viennent ensuite l’Equipement (personnel maritime) et la Direction du budget (DBF). A l’inverse, le personnel (4) en charge de la Condition féminine doit se contenter de 1350 Fcfp de primes en moyenne.

Une réforme est lancée; elle a même abouti à la restitution, le 25 avril 2018, d’un état des lieux des primes et indemnités versées dans les services de l’administration. Il s’agit aujourd’hui de rendre ce dispositif plus “lisible, plus équitable et surtout plus efficient”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :