ven. Avr 19th, 2019

Quel avenir pour “l’Accueil Te Vai Ete” après le 23 décembre 2019 ?

336 personnes différentes ont fréquenté la structure dénommée “Accueil Te Vai Ete” durant l’année 2018, peut-on lire dans le bilan moral et financier.

Dirigé par Père Christophe Barlier, cet établissement créé en décembre 1994 dans un local mis à disposition de la mairie de Papeete, constitue l’une des rares bouées de secours offertes aux Sans Domiciles Fixes (SDF). Il est ouvert tous les jours, de quoi se restaurer gratuitement et d’y faire sa toilette.

Durant la période considérée, l’Accueil Te Vai-Ete a distribué pas moins de 17 037 repas, sur place ou bien dans le cadre de maraudes organisées régulièrement avec le soutien de bénévoles.

Parmi ses nombreuses missions, il en est une qui concerne la réinsertion par l’emploi. Aussi, un atelier de fabrication de confitures a été mis en place. 1894 pots ont ainsi été fabriqués l’an dernier, 1758 vendus avec à la clé une recette pour les intéressés de 728 537 Fcfp.

L’occasion pour les responsables de la structure de dresser le profil des personnes en grande précarité rencontrées au quotidien. Un constat tout d’abord: il y a deux fois plus d’hommes (232) que de femmes (104) dont près de 10% de mineurs dans la rue. Sur les 336 personnes recensées, la plupart sont des ressortissants du régime de solidarité (RSPf) mais on compte également 16 retraités et 52 adultes handicapés.

Mais “la grande précarité ne concerne pas seulement les personnes à la rue. Comme nous l’avons rappelé dans ce rapport, on est loin des chiffres fantasques (700 personnes) donnés par certaines associations en mal de subvention (…)”, précisent le ou les auteurs de ce bilan qui, dans la foulée, font un certain nombre de suggestions qui sont actuellement à l’étude par le ministère des Solidarités. Il s’agit notamment de réhabiliter le Centre d’hébergement d’urgence de Tipaerui avec un véritable projet d’établissement et des règles strictes pour éviter que certaines personnes “squattent” le lieu. Ils préconisent également la mise en place dans les services administratifs du Pays (CPS, Sefi…) mais également au niveau de l’Etat, de personnes référentes pour suivre cette population en difficultés.

Enfin, l’Accueil Te Vai Ete profite de l’occasion pour poser la question de son propre avenir. En effet, le 23 décembre 2019, la structure devra déménager et l’idéal, pour ses soutiens, serait de trouver un terrain mis à disposition par un particulier ou à défaut, le Pays. Sans quoi, elle devra fermer ses portes purement et simplement.

Source: Bilan de l’année 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :