jeu. Fév 21st, 2019

La députée Sanquer défend la cause des engagés militaires du Pacifique

La députée Nicole Sanquer a obtenu  une révision de l’indemnité d’installation au bénéfice des engagés militaires originaires du Pacifique lors de la nouvelle politique de rémunération des militaires.

« C’est une avancée pour les Polynésiens, nous allons réunir les familles de ces engagés », s’est réjouie la députée. « J’avais déjà déposé une question écrite l’année dernière et une fin de non-recevoir m’avait été signifiée. J’ai néanmoins poursuivi les discussions et aujourd’hui nous avons progressé ».

Lors de la séance des questions au gouvernement (QAG) de ce mercredi 13 février à l’Assemblée nationale, la députée Nicole Sanquer a interrogé la Ministre des Armées par l’intermédiaire de la secrétaire d’Etat, Geneviève Darrieussecq,  sur l’inégalité de traitement existant, à ses yeux, entre les engagés originaires du Pacifique et les autres ultramarins.

Elle a tenu à souligner à nouveau que seuls les engagés originaires de Guadeloupe, Guyane, Martinique et de la Réunion bénéficiaient d’une indemnité d’installation en métropole, quand dans le même temps les Polynésiens et Calédoniens ne pouvaient y prétendre. Nicole Sanquer a précisé que cette indemnité permettait notamment au soldat d’être accompagné de sa famille lors de sa venue dans l’Hexagone.

La députée polynésienne a donc été entendue puisque, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées l’a informée que dans le cadre des travaux de la nouvelle politique de rémunération des militaires, la situation des engagés du Pacifique sera révisée. On pourrait ainsi voir cette discrimination disparaître. La mise en œuvre du plan est prévue pour 2021.

Communiqué

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :