lun. Avr 22nd, 2019

L’Australie durcit sa politique migratoire

Mis en difficulté au Parlement sur sa politique migratoire, le premier ministre australien Scott Morrison a rouvert le camp de détention de demandeurs d’asile de l’île Christmas, qui avait été fermé en septembre dernier.

Mercredi 13 février, le premier ministre australien conservateur Scott Morrison (Liberal Party) a annoncé la réouverture du camp de détention de l’île Christmas, marquant un durcissement de sa politique migratoire. Il explique cette décision par la nécessité de protéger le sol australien d’«une nouvelle vague de demandeurs d’asile» qui pourrait, selon lui, déferler à cause d’une série de mesures votées la veille par l’opposition.

Le camp de l’île Christmas, qui fait partie du territoire australien mais se trouve à 2 300 km au nord-ouest, avait été vidé en septembre dernier. Alors que les conditions de détention y étaient vivement critiquées par la communauté internationale, Scott Morrison avait présenté sa fermeture comme un symbole de l’efficacité de sa politique migratoire, soulignant que seule une trentaine de demandeurs d’asile y étaient encore présents. Quelques jours avant la fermeture du camp, il affirmait sa proximité politique avec le président américain Donald Trump.

L’annonce de sa réouverture fait suite à une défaite historique du Parti Libéral. Mardi, au terme d’une longue bataille parlementaire, l’opposition travailliste soutenue par des députés indépendants a voté une série d’amendements à la loi d’évacuation médicale des demandeurs d’asile. En vertu de ces amendements, certains demandeurs d’asile des camps de rétention de Papouasie-Nouvelle-Guinée et de l’île de Nauru pourront être soignés sur le sol australien si deux médecins affirment que leur santé le nécessite. C’est la première fois depuis 1929 qu’un gouvernement australien est mis en minorité au Parlement sur un projet de loi aussi important.

 Lire la suite sur Figaro.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :