lun. Déc 9th, 2019

Demain, des pailles en paille ?

Les tiges en plastiques seront proscrites dans deux ans. Deux amis veulent les remplacer par des pailles céréalières.

Alors que les pailles en plastiques seront interdites en 2021, deux amis ont eu l’idée géniale de remettre au goût du jour des pailles… en paille ! Le premier, Mike Sallard, 26 ans, est agriculteur bio à Courgeoût (Orne) : « C’est en voyant sur Internet la vidéo d’une tortue en souffrance à cause d’une paille dans la cavité nasale que j’ai pris conscience qu’il fallait faire quelque chose ».

Son compère, Jeff Lubrano, est quant à lui designer à Paris. « Je me disais moi aussi que je devrais apporter ma petite contribution au mieux-être environnemental. Et j’ai découvert qu’en France, on consomme plus de 9 millions de pailles par an ! Pour quelques secondes de plaisir, on est prêt à utiliser un produit en plastique qui va mettre des centaines d’années à se dégrader. »

Encore fallait-il trouver une alternative crédible au plastique… « On n’a rien eu besoin d’inventer. La solution nous est apparue comme une évidence : il y a un siècle, avant l’apparition de la paille en carton, on utilisait déjà des tiges de céréales pour boire. Il nous suffisait donc de revenir aux sources : fabriquer une paille en paille !», poursuit-il. Ensemble, ils ont d’abord cherché la céréale la mieux adaptée.

« Très vite, c’est le seigle qui s’est imposé. On taille dans la tige des pailles de deux formats différents : 21 cm pour les boissons froides et 15 cm pour les boissons chaudes. Ensuite, il y a un processus de préparation de la paille pour la laver, la sécher. Il faut qu’elle reste bien blanche et qu’elle ne pourrisse pas, tout en étant absolument bio. Ça, c’est notre petit secret maison. », explique Mike Sallard.

Moins de 8 euros la boîte de 100 pailles

Pour l’instant, le jeune agriculteur n’a planté que 1,5 ha de seigle destinés exclusivement à cet usage. « Cela devrait nous permettre de produire 500 000 pailles. On veut faire les choses progressivement. Et voir comment ça (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :