jeu. Mai 23rd, 2019

Le président face aux réalités du quotidien à Nuku Hiva

A leur arrivée vendredi à l’aéroport de Terre Déserte, sur l’île de Nuku Hiva, aux Marquises, le président Edouard Fritch et sa délégation ont été accueillis par le représentant à l’Assemblée et maire de l’île, Benoit Kautai.

Le président Fritch et l’administrateur d’Etat, Thierry Humbert, ont procédé à l’inauguration de l’extension de l’aérogare de Nuku Hiva. L’investissement, de 100 millions Fcfp, a été financé conjointement par l’Etat et le Pays. Cet espace, supplémentaire, de convivialité était devenu nécessaire en raison d’un nombre de passagers de plus en plus important à l’aéroport de Nuku A Taha.

Le maire a souhaité ensuite montrer au président Fritch la vallée adjacente à Terre Déserte, la vallée de Pua, qui est en fait une communauté composée de quatre familles. Pour les habitants de cette vallée, honorés de cette visite inédite du président, il s’agissait essentiellement de demander des améliorations en matière de communications maritimes et téléphoniques. Le président y a trouvé une population courageuse se consacrant essentiellement aux activités de la terre.

Après la vallée de Pua, la visite s’est poursuivie vers la vallée de Aakapa, où attendaient le maire délégué et un groupe de jeunes en camps de vacances. Les jeunes ont réalisé un Haka devant le président. Sur Aakapa, les besoins en infrastructures concernent la consolidation du débarcadère, qui subit régulièrement une forte houle, et la poursuite cette année du bétonnage de la route reliant Aakapa au village voisin, Hatiheu.

A Hatiheu, la mairesse déléguée, Yvonne Katupa, attendait le président à l’entrée du village. Elle a présenté le projet communal de construction d’une maison communautaire et d’animations. Ce projet communal sera soumis à l’examen prochain de la Délégation pour le développement des communes (DDC). Puis, le président a visité le chantier de construction de l’infirmerie et du logement de fonction attenant. Le chantier, d’un coût de 80 millions Fcfp, sera livré en avril prochain.

Yvonne Katupa a également souhaité insister auprès du président Fritch et du ministre de l’Equipement, René Temeharo, sur la nécessité de trouver une solution technique permettant de sécuriser le débarquement des passagers sur le débarcadère de cette vallée, fréquenté à la fois par les et par les croisiéristes qui sont de plus en plus nombreux à se rendre dans cette vallée réputée pour ses vestiges archéologiques. Enfin, Yvonne Katupa est désormais favorable à ce que la route du front de mer d’Hatiheu, d’une longueur de l’ordre de 200 mètres, puisse être également en béton, mais en veillant à l’orner de motifs rappelant la beauté de cette vallée archéologique.

Après Hatiheu, le maire de l’île a amené le président Fritch dans la vallée de Houmi, où il est utile de rehausser deux passages à gué.

Enfin, à Taiohae, le ministre de l’Equipement et le maire ont reçu les transporteurs de l’île qui sollicitent la possibilité d’obtenir une licence multi-transports avec la capacité de conduire. En effet, la multiplication d’arrivées de paquebots de croisières de grande taille, avec vingt-six touchées par an, génère un besoin grandissant en transports touristiques. Les jeunes de Nuku Hiva veulent saisir cette opportunité d’activités et ainsi profiter des retombées économiques liées au tourisme.

Compte-rendu du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :