jeu. Mai 23rd, 2019

La vanille de Tahiti une nouvelle fois primée à Paris

Le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné par Annick Girardin, ministre des Outre-mer, et par Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, s’est rendu, mardi, sur l’espace « Tahiti et ses richesses ».

Tous trois ont été accueillis et couronnés, dans la plus pure tradition polynésienne, par Yvette Temauri, présidente de la Chambre d’agriculture, et Steeve Lefoc, directeur de cabinet de Tearii Alpha, ministre de l’Economie verte, aux sons des ukulele et autres toere.

Cette visite est intervenue alors que la vanille de Tahiti venait d’être distinguée en obtenant une médaille d’or. Une excellente nouvelle aux yeux d’Emma Maraea, directrice de l’établissement public Vanille de Tahiti : « La vanille de Tahiti est encore victorieuse grâce à Alain Abel. Il n’est pas producteur, il est préparateur. Il achète à Tahaa et Huahine. Je suis très heureuse de présenter une médaille d’or pour la Polynésie française. Cette distinction vient récompenser les efforts fait au niveau de la production ».

Depuis sa nomination, fin 2018, à la tête de l’Epic Vanille, Emma Maraea s’est fixée comme objectifs d’ « augmenter la production de la vanille et faire sa promotion. Faire une vanille de qualité ».

En ce qui concerne la présence de la Polynésie française sur le Salon International de l’Agriculture, elle juge que « c’est important pour nous car nous allons pouvoir rencontrer des acheteurs internationaux. Nous souhaitons qu’ils viennent en Polynésie pour rencontrer des producteurs et des préparateurs de vanille. Nous les verrons d’ailleurs, la semaine prochaine avec Tearii Alpha, le ministre de l’Economie verte ».

Communiqué de la délégation

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :