jeu. Mai 23rd, 2019

Le CMA toujours en quête d’ouverture

La ministre du Tourisme et du travail, Nicole Bouteau, a présidé, lundi matin, le conseil d’administration du Centre des métiers d’art (CMA) qui a débattu et adopté le budget primitif 2019 de l’établissement.

Cette année est marquée par le renforcement de l’équipe pédagogique du Centre qui vient d’accueillir les lauréats des récents concours de la fonction publique du Pays. Le CMA dispose désormais de manière pérenne d’enseignants en sculpture, gravure, arts plastiques, vannerie et en histoire et civilisation polynésiennes.

Deux enseignants et quatre élèves se déplaceront à Rurutu du 29 mars au 1er avril pour le tournage d’un documentaire réalisé par Cécile Baquey, journaliste et réalisatrice, consacré à la statue du Dieu ‘A’a. Cette statue remise aux missionnaires anglais en 1821, par certains habitants de Rurutu, comme preuve de leur conversion au christianisme, se trouve actuellement au British Museum. Elle fait régulièrement l’objet de prêt dans le cadre d’expositions internationales.

Par ailleurs, le centre accueillera prochainement trois artistes peintres de Tonga qui agissent auprès de la jeunesse tongienne pour les intéresser à l’art du Grand Pacifique notamment comme moyen d’épanouissement mais aussi d’insertion. Deux expositions de leurs œuvres seront organisées dans une galerie de la place et une autre au sein du Centre des métiers d’art. Au cours de leurs séjours, ils échangeront avec les élèves et enseignants du Centre sur leur art, leur culture et leurs expériences.

Ces rencontres que l’établissement développe avec la communauté des artistes de la région mais aussi avec des artistes internationaux enrichissent l’enseignement et l’apprentissage des jeunes scolarisés au CMA. Le Centre qui est un espace ouvert sur l’art traditionnel pour préserver les spécificités artistiques inhérentes à la tradition et au patrimoine polynésien et océanien, œuvre également à  la continuité des arts polynésiens sous des formes nouvelles en incitant les élèves à la conquête d’une expression personnelle par l’acquisition des techniques actuelles et du langage plastique.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :