jeu. Mai 23rd, 2019

Annick Girardin plaide pour que le soutien de l’Europe soit maintenu

La Ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, est arrivée jeudi 28 février 2019 à 23h25, à l’aéroport de Tahiti Faa’a.

Elle a été accueillie par René Bidal, haut-commissaire de la République, Édouard Fritch, président de Polynésie française, Gaston Tong Sang, président de l’Assemblée de la Polynésie française ainsi que les parlementaires de la Polynésie française.

“Les liens entre l’Europe et le Pacifique sont très importants. Aussi, je suis venue apporter ma voix à celle des trois collectivités françaises du Pacifique pour que le soutien de l’Europe soit maintenu”, a t-elle notamment déclaré à sa descente d’avion. Ce sera constat sera d’autant plus vrai une fois que le Brexit (la sortie du Royaume Uni) aura été mis en oeuvre…Toujours est-il que sur le plan économique, ce sont des routes, de l’eau et de l’assainissement…sans parler des crédits du FED dédiés actuellement au développement touristique de Tahiti et ses îles.

Mais cet apport de l’Europe n’est visiblement pas apprécié de la même manière par les militants indépendantistes du Tavini et des membres de l’association 193 qui ont décidé, quant à eux, de réserver – pacifiquement – un tout autre accueil à la ministre en lui rappelant les dommages causés par les expérimentations nucléaires à Moruroa et Fangataufa.

Photo: HC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :