jeu. Mai 23rd, 2019

Echanges de dernière minute avec l’association 193

Comme elle s’y était engagée la veille au soir, la ministre des outre-mer, Annick Girardin, a rencontré ce samedi matin des membres de l’association « 193 ».

“Comme a pu le faire Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, lors d’une récente rencontre à Paris, la ministre des outre-mer a précisé l’ensemble des actions qui ont été mises en œuvre par l’Etat et le Pays pour la reconnaissance du fait nucléaire en Polynésie française”, peut-on lire dans un communiqué émanant du haut-commissariat.

Et d’ajouter: “Elle a souligné que l’inscription de cette reconnaissance dans le statut de la Polynésie française venait d’être votée à l’unanimité par le Sénat. Elle a rappelé que la procédure d’indemnisation des victimes des essais nucléaires a été profondément réformée sur la base des recommandations de la commission parlementaire dédiée à cette question et que l’augmentation des crédits du CIVEN permettrait d’accélérer l’instruction des dossiers et les indemnisations”.

Enfin, “la ministre a également réaffirmé l’engagement de l’Etat pour l’édification d’un centre de mémoire sur l’histoire des essais nucléaires”.

L’association « 193 » lui a remis un dossier d’observations et de revendications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :