dim. Déc 15th, 2019

Vive le biorecyclage enzymatique de plastiques usagés !

C’est une étape majeure dans la recherche de solutions au fléau des déchets en plastique.

Carbios, entreprise française de biochimie, est parvenue à fabriquer une bouteille entièrement issue du biorecyclage enzymatique de plastiques usagés, répondant aux exigences techniques et sanitaires des emballages destinés aux boissons. Première mondiale, cette réussite « nous rapproche de la mise sur le marché de notre technologie », observe Jean-Claude Lumaret, directeur général de l’entreprise, qui entend « jouer un rôle de premier plan en tant que bailleur de licences pour le biorecyclage des plastiques et fibres en PET (polymère pétrosourcé, Ndlr) ».

Une alternative au recyclage mécanique

Créée en 2011, la société a développé deux procédés industriels utilisant des enzymes pour décomposer divers types de polymères en monomères. L’un des deux concerne justement le PET d’emballage. L’objectif est de trouver une alternative au recyclage mécanique utilisé aujourd’hui, et notamment à la dégradation de la matière qu’il implique, faisant obstacle à de nombreuses réutilisations de la matière recyclée.

L’entreprise avait déjà réussi à convertir 97% de déchets plastiques PET de toutes sortes (clairs, colorés, opaques, complexes) en leurs constituants de base en 16 heures. Elle avait ensuite aussi pu démontrer la possibilité de reproduire du PET à partir des monomères résultant de la décomposition enzymatique. Elle vient enfin de valider l’aptitude de ce matériau à répondre aux demandes des industriels.

Un démonstrateur industriel dès cette année

Le marché est très prometteur. D’une part la production de PET, utilisé pour fabriquer des emballages, notamment les bouteilles des boissons, ainsi que des fibres textiles, devrait encore croître de 4,8% chaque année d’ici 2025, selon les

(…) Lire la suite sur La Tribune.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :