jeu. Juil 18th, 2019

Disparition brutale de Freddy, Henri Paie

A signaler le décès brutal de Freddy Henri Paie, ancien pompier de Pirae, parti à la retraite fin juin 2015.

Une veillée avec une messe est prévue ce vendredi 15 mars 2019 à 18h30 à son domicile au PK25 Onohea à Tiarei.
La levée du corps se fera samedi 16 mars 2019 à 10h et son corps sera enterré sur la propriété familiale en face de son domicile.

Né le 26 juin 1955 à Papeete, Freddy résidait à Cité Ouvrière – Hamuta – Pirae. Il entra à la mairie le 1er janvier 1982 en tant que sapeur-pompier au bureau de la sécurité civile de la ville.

Freddy s’installera par la suite à Tiarei avec son épouse et ses quatre enfants pour y mener une vie calme en dehors de son service.

Discret, à la voix douce mais emprunte de sagesse, Freddy nous confiera lors de son déjeuner de départ à la retraite préparé par ses frères d’armes de Pirae qu’il a adoré servir la population de Pirae en tant que pompier. Que ce métier nécessitait de porter parfois un lourd fardeau en raison de la psychologie indubitable que cela demandait avec parfois des moments malheureux lorsque l’on fait face à la mort mais aussi des moments de fierté lorsque l’on permettait à une personne de vivre en la sauvant.

En dehors de son métier auquel il était dévoué pour sauver, aider et assister les administrés, Freddy, Henri Paie avait une autre passion, celle du Va’a, avec ses mêmes compagnons pompiers et amis de la commune : Patrick Vairaaroa, Eric Deane, Charles Reichart, Anatole TEefau et bien d’autres. Anciens de la “vieille école” comme ils aimaient le dire, ils constituaient le Club Va’a de Pirae au temps de Edouard Maamaatuaiahutapu.

Après avoir œuvré pendant trente-trois ans au sein la commune de Pirae, Freddy, Henri Paie décida de prendre sa retraite le 1er juillet 2015 à l’âge de 60 ans.

Le président maire, Edouard Fritch, les adjoints au maire et l’ensemble du Conseil municipal ainsi que le personnel communal adressent leurs sincères condoléances et prières pour adoucir cette douloureuse épreuve, à son épouse, Mirna, ses enfants Poerava, Moehau, Tehani et Tu’ehu, à sa deuxième famille que sont les pompiers de Pirae et enfin à ses proches et amis.

Source: FB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :