jeu. Nov 14th, 2019

Européennes: la “drôle” de stratégie du Tavini

Le parti indépendantiste polynésien a dévoilé ce matin sa stratégie en vue des élections européennes.

Ce scrutin n’a certes jamais mobilisé les foules…Mais de là à en faire un enjeu de politique locale, la démarche est -un peu- tirée par les cheveux!

C’est pourtant l’idée émise par son leader, Oscar Temaru. Soutenue par son gendre et non moins député de la Nation, Moetai Brotherson,  également présent ? Cela reste à démontrer tant il s’est simplement contenté de justifier cette “invitation au débat démocratique”, appelant au passage toute la population, quelle que soit la couleur politique, à venir samedi, à partir de 17 heures, sur le motu Ovini à Faa’a.

Il n’en faut pas davantage pour qu’Oscar Temaru se prenne à rêver comme avant lui un certain Martin Luther King et qu’au soir du dimanche 26 mai 2019, à l’issue du dépouillement des votes, on découvre comme par magie près de 100 000 bulletins ayant pour simple inscription: “Maohi Nui”. De quoi faire trembler les instances de l’UE à Strasbourg et Bruxelles.

Mais à quoi bon tout ça puisque comme l’a déclaré en liminaire le chef des indépendantistes “la démocratie n’existe pas dans un pays sous tutelle”. Sous entendu, en Polynésie française. En revanche, il se dit prêt à débattre avec ses adversaires politiques dans le cadre de “face-à-face télévisé” qu’il appelle de ses voeux.

Naturellement, Oscar Temaru peut compter sur ses fidèles alliés dans les médias pour relayer sa pensée. Dommage que le facebook live auquel nous avons encore assisté ce matin traduise de longs moments de solitude de l’intéressé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :