mer. Oct 16th, 2019

Saisie de 766 kgs de cocaïne par le Prairial au large du Nicaragua

Les Forces armées en Polynésie française viennent de réaliser une très belle opération NARCOPS – lutte contre les narcotrafics – en effectuant une saisie de près de 800 kilos de cocaïne dans les eaux internationales au large du Nicaragua.

Une opération à mettre au crédit de la frégate de surveillance Prairial, en mission de longue durée dans le Pacifique, ainsi qu’à l’état-major interarmées et au bureau de l’action de l’Etat en mer des Forces armées en Polynésie française. Une très belle action collective selon le contre-amiral Laurent Lebreton, commandant de la zone maritime Pacifique (ALPACI) et commandant supérieur des Forces armées en Polynésie française, qui indique que ces opérations mobilisent les moyens maritimes, mais également l’état-major interarmées qui doit œuvrer dans un environnement interministériel, judiciaire et diplomatique, en lien avec les autorités françaises et étrangères.

Au cours de son déploiement dans le Pacifique, la frégate a intégré les opérations de lutte contre ces trafics illicites aux côtés de plusieurs nations, sous le contrôle tactique du Joint Interagency Task Force – South (JIATF-S) et en coopération avec les Etats riverains.

Le 21 mars, un avion de patrouille maritime américain détecte un panga (une embarcation de pêche traditionnelle en Amérique du Sud). Ce dernier, à la dérive en haute-mer au large du Nicaragua, a un comportement suspect, et le JIATF-S confie alors la mission au Prairial, le navire le plus proche de la position.

La Frégate se rapproche en quelques heures du panga, tandis que le commandement supérieur des Forces armées en Polynésie française à Tahiti active les voies diplomatiques pour mettre en œuvre l’article 17 de la convention de Vienne sur la répression du trafic de stupéfiants. Les éléments de suspicion décelés permettent d’obtenir l’accord de l’Etat du pavillon à la fouille. Le commandant du Prairial déploie alors son équipe de visite à bord, qui débouche sur la saisie de 766 kg de cocaïne.

C’est une première depuis que les Forces armées en Polynésie française intègrent ce dispositif. Une action qui s’intégrait également dans une première participation à l’opération internationale Orion III, plus vaste encore, et qui mobilise l’ensemble des marines et des garde-côtes de la région, dans un effort commun de lutte contre le narcotrafic par voie de mer. La coopération avec ces Etats, et en particulier l’Equateur et la Colombie, a été très bénéfique.

Après ce coup d’éclat, le Prairial a quitté le dispositif conformément à ce qui était planifié. Tout l’équipage, fier d’avoir conduit avec brio l’opération, poursuit désormais ses autres missions sous de nouvelles latitudes qui le ramèneront le 14 avril à Tahiti.

Communiqué des Armées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :