mar. Nov 19th, 2019

Les GPS en proie à un bug le 6 avril

Après le bug de l’an 2000 pour les ordinateurs, voici le bug du 6 avril 2019 pour les GPS, annonce la direction polynésienne des Affaires maritimes.

Comme pour les ordinateurs, les systèmes de navigation des GPS intègrent une horloge interne. C’est elle qui pose souci dans la perspective du 6 avril prochain.

En effet, tous les 19,7 ans, soit toutes les 1 024 semaines, se déroule ce qu’on appelle un « Week Number Rollover » (WNRO) c’est-à-dire un basculement de numéro de semaine, autrement dit, une remise à zéro du calendrier GPS. Cette réinitialisation peut entraîner une mauvaise communication entre les satellites et les récepteurs GPS, affectant alors les informations liées prioritairement à la date et l’heure.

Les GPS des navires peuvent être affectés par ce bug, selon les modèles. L’impact est principalement sur la date et l’heure, mais normalement, ce problème ne devrait pas impacter la position GPS (ce qui est néanmoins possible). Si un problème survient sur la position GPS, il conviendra de procéder à un redémarrage à froid de l’équipement (procédure qui dépend du matériel). Par contre, si le GPS est connecté à des équipements qui ont besoin de la date et heure (AIS, VDR, GMDSS, SSAS, VMS, ECDIS, etc.), là il peut y avoir un problème.

La DPAM attire donc l’attention des marins et navigateurs sur ce risque annoncé pour le samedi 6 avril 2019, et les invite au besoin à se rapprocher du fabricant pour s’assurer si le modèle en leur possession est concerné, et le cas échéant, comment procéder pour anticiper une mise à jour ou procéder à une éventuelle réinitialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :