mer. Avr 24th, 2019

Le site d’Opunohu-Moorea et ses diverses potentialités

Une visite gouvernementale conduite par le président Fritch a été entreprise vendredi et samedi sur l’île de Moorea en présence de plusieurs ministres et représentants à l’assemblée.

Direction le domaine public d’Opunohu qui regroupe aujourd’hui plusieurs types d’activités qui relèvent de la culture, de l’économie, du tourisme, du sport ou encore de l’éducation. La fréquentation annuelle de la vallée est estimée à 80 000 personnes avec à la fois des résidents de Moorea, mais aussi des personnes provenant principalement de Tahiti et des visiteurs étrangers. C’est donc une vallée très fréquentée qui nécessite notamment une vigilance environnementale afin que les différents activités qui s’y déroulent puissent continuer à coexister en harmonie au sein de cette vallée de 1500 ha.

En termes de transports, il s’agit notamment de continuer à faire cohabiter de nombreux usagers, marcheurs, mais aussi cyclistes et automobilistes. Il s’agit également de faire en sorte que cette vallée soit à vocation multiple avec donc des activités pas uniquement concentrées sur l’agriculture. Ainsi, pour le côté nature et sports, les services du Pays ont mis en place 2km de parcours de santé, 12 km de sentiers de randonnées pédestres et 40 km de sentiers de VTT. Ces parcours sont très bien aménagés et sont très fréquentés.

Sur l’aspect agricole, la vallée comprend 120 hectares de plantations d’ananas. Pour le côté culture, cette vallée regorge de structures archéologiques avec de multiples marae de grand intérêt, qui ont fait l’objet de restaurations. Pour le côté éducatif, il y a le Lycée agricole, qui accueille 350 élèves provenant de toute la Polynésie française. Enfin, pour le côté touristique, le Belvédère est l’un des sites les plus visités de Moorea. Le Pays, avec notamment le ministère du Tourisme, en partenariat avec le Criobe et l’Etat, est en train de faire construire, à l’entrée de la vallée, une structure de type musée, qui aura pour thème la nature.

La forte fréquentation que connaît cette vallée a amené le ministre de la Culture à proposer « une aire terrestre éducative » à l’identique des « aires marines éducatives » destinées à sensibiliser les enfants à la compréhension, à la connaissance et à la protection des milieux naturels terrestres. L’exemple réussi de la vallée d’Opunohu amène également le ministre de la Culture, en charge de l’environnement, à étendre ce type d’aménagement aux autres grands domaines publics du Pays situés à Tahiti, à Raiatea ou aux Marquises. Tout ceci est conforme à la volonté du président du Pays qui souhaite que « la population ait des facilités d’accès aux bords de mer ou dans les espaces de nature ».

Dans cet esprit, un petit comité d’accueil comprenant Maurice Rurua et Isidore Hiro, a convié le président et sa délégation à une cérémonie sur un des sites culturels d’Opunohu afin de convenir d’une méthode de gestion prenant en compte les associations culturelles qui se battent pour préserver le patrimoine de cette île. Le président Fritch a demandé que le comité de gestion de la vallée intégrant l’ensemble des acteurs soit associé à cette démarche. « Je fais en sorte d’aider tous les Polynésiens animés d’une sincère volonté de se battre pour la culture et le patrimoine de ce Pays. Notre vraie richesse est dans l’humain, avec une histoire, une culture et une âme. Nous avons le devoir de les respecter et de les faire vivre. C’est cette singularité qui est hautement appréciée et que vient chercher le visiteur », a ainsi indiqué le Président.

A la suite de cette séquence culturelle, le président et sa délégation se sont rendus au Lycée agricole d’Opunohu, où les attendait le proviseur de l’établissement. Cette rencontre a permis à la ministre de l’Education, Christelle Lehartel, de présenter le projet du futur lycée de Moorea qui devra accueillir près de 320 élèves. Les besoins éducatifs et le périmètre des filières sont définis. La phase construction peut désormais être amorcée. Ce nouvel établissement sera situé à proximité du lycée agricole d’Opunohu et de ce fait aura des structures mutualisées, telles que la cantine, l’internat, les installations sportives et la bibliothèque. Le lancement du projet sera fait cette année. Le ministre de l’Economie verte, Tearii Alpha, qui a la tutelle du lycée agricole, souhaite également cette mutualisation et le maintien d’une direction assurée par l’agriculture. Le président Fritch a acté ce principe et souhaite une concrétisation du projet dans les meilleurs délais.

Enfin, le président a tenu à se rendre sur la parcelle de 2,5 hectares que le Pays vient d’acquérir dans la vallée de Paopao, et a donné des instructions au ministère de l’Education, en charge des sports, afin que soit rapidement proposée une programmation d’infrastructures sportives et de loisirs au bénéfice des élèves du collège et de l’école primaire de Paopao.

Source: Gouvernement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :