dim. Août 25th, 2019

Premier “collectif budgétaire” adopté avec de nombreux projets à la clé

Par 42 voix “pour”, les représentants à l’assemblée de la Polynésie française ont adopté ce lundi matin le premier collectif budgétaire du Pays pour l’exercice 2019.

Les comptes publics de l’année 2018 attestent de la reprise de la croissance économique et présentent un résultat prévisionnel de plus de 21 milliards Fcfp, à confirmer lors du vote du compte administratif au mois de mai prochain.

Ce collectif, le premier de l’année 2019, permet d’utiliser en partie ce résultat afin d’injecter 5,2 milliards Fcfp complémentaires dans l’économie polynésienne et auprès des populations les plus modestes de notre Pays.

4,5 milliards Fcfp consistent en de nouvelles dépenses dites de fonctionnement. Parmi elles, on peut citer :

  • 930 millions Fcfp redistribuées directement aux communes, via le fonds intercommunal de péréquation ;
  • 400 millions Fcfp complémentaires en faveur de SEFI, qui seront notamment utilisés pour soutenir les dispositifs de contrats aidés tels que les CAE ;
  • 200 millions Fcfp dans le cadre du dispositif de continuité territoriale afin de prendre en charge le fret de produits agricoles valorisés dans nos îles ;
  • 70 millions Fcfp destinés à la rénovation de l’hôpital d’Uturoa (mesures d’urgence) ;
  • 60 millions Fcfp pour l’organisation de dépistages des cancers gynécologiques ;
  • 175 millions Fcfp destinés au transport des élèves et des étudiants ;
  • 41 millions Fcfp afin d’assurer la fourniture d’énergie électrique sur l’île de Makemo ;
  • 15 millions Fcfp permettant de financer l’affrètement du navire Tahiti Nui 1 pour la livraison d’un groupe électrogène sur Rikitea.

L’essentiel des nouvelles dépenses d’investissement (718 millions Fcfp) portent pour 345 millions Fcfp sur le financement de différents dispositifs proposés par la Sofidep, tels que les prêts d’aide à la création d’entreprise. L’enveloppe allouée à l’Aide à l’Investissement des Ménages (AIM) est également dotée de 213 millions Fcfp supplémentaires afin de répondre aux nouvelles demandes.

Enfin, l’Assemblée a approuvé un ensemble de nouveaux projets, parmi lesquels on peut citer :

  • La construction de nouveaux hangars (ateliers-relais) dans la zone industrielle de Faratea pour 200 millions Fcfp ;
  • La création d’un campus de Formations Maritimes pour près de 500 millions Fcfp ;
  • La rénovation du collège-lycée Anne-Marie Javouhey à Uturoa pour 150 millions Fcfp ;
  • La réhabilitation de l’hôpital d’Uturoa pour 450 millions Fcfp et de celui de Taravao pour 80 millions Fcfp ;
  • L’acquisition d’un scanner au Centre Hospitalier de la Polynésie française pour 120 millions Fcfp ;
  • Une subvention versée à l’Eglise Maohi dans le cadre de la construction d’un foyer pour les jeunes travailleurs ;
  • Des subventions versées à l’Institut de la Jeunesse et des Sports de Polynésie française pour la construction ou la rénovation de complexes sportifs.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :