mer. Avr 24th, 2019

La firme à la pomme croquée ne fait plus rêver…

Les ventes d’iPhone flanchent. Et malgré ses milliards de cash, le géant de la tech ne trouve pas «the next big thing» qui pourrait le relancer.

Il n’y a plus grand monde, en ce lundi de janvier, au siège historique d’Apple.

A 18 heures, le parking souterrain est quasi vide. Quelques ingénieurs jouent au basket, sur un terrain extérieur. «Infinite Loop», niché à Cupertino, au cœur de la Silicon Valley, est peu à peu délaissé au profit du nouveau QG flambant neuf, à quelques kilomètres de là (voir la vidéo ci-dessus).

Alors forcément, l’ancienne adresse et son passé glorieux inspirent la nostalgie. Dans le hall désert du bâtiment 4, deux portraits géants de Steve Jobs, en noir et blanc, se font face. Celui de 1984 où, cheveux longs, il tient sur ses jambes croisées le premier ordinateur Macintosh. Et le plus célèbre, où le fondateur, disparu en 2011, souligne du pouce sa barbe grisonnante. A côté, gravée au mur, une de ses maximes : «Si vous faites une chose, et qu’elle s’avère assez réussie, passez au prochain défi, sans vous appesantir trop longtemps. Trouvez juste la suite.»

Son conseil doit hanter les stratèges d’Apple. En ce début 2019, pour la première fois en onze ans, la firme à la pomme croquée voit son chiffre d’affaires reculer, de 5%, tout comme son bénéfice (-0,5%), entraînant une dégringolade boursière. Cette chute est surtout due aux mauvaises performances de l’iPhone (ventes en baisse de 15%), son produit phare qui pèse à lui seul 61% des recettes.

Apple reste une machine à cash (20 milliards de dollars de résultat net rien qu’au dernier trimestre), et un monument qui peut encore vivre de ses rentes pendant des années. Mais ces chiffres confirment ce que beaucoup redoutaient. «Apple nous dit clairement que cette tendance va durer, et qu’un relais de croissance semblable à l’iPhone sera très dur à trouver», note Carolina Milanesi, analyste chez Creative Strategies. La firme qui a apporté au monde des produits mythiques, l’iMac, l’iPod, l’iPhone et l’iPad, peut-elle encore surprendre ? Beaucoup en doutent désormais. Depuis la mort de son génial créateur, la culture bouillonnante et l’image iconoclaste

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :