dim. Juin 16th, 2019

Angélo Frébault rejoint officiellement le Tapura

Sur un volet plus politique de son allocution solennelle prononcée ce jeudi matin à l’assemblée de la Polynésie française, le président Edouard Fritch a annoncé l’adhésion officielle d’Angélo Frébault au groupe Tapura huiraatira qui passe ainsi à quarante sur cinquante-sept représentants élus. Extrait.

L’ouverture de la session administrative de notre Assemblée est l’occasion d’une part de faire un bilan économique et social de l’exercice précédent et d’évoquer les programmes d’actions du gouvernement pour 2019, et d’autre part de renouveler les commissions de l’Assemblée.

Concernant les commissions de l’Assemblée, en début de mandature, la majorité avait souhaité confier une commission à chacun des groupes de l’opposition. Les élections terminées, chacun d’entre-nous devait se mettre au travail et participer à la construction de l’édifice commun. 

Nous avons pu avoir des échanges vifs. Le gouvernement et sa majorité ont subi des critiques très injustes de la part de l’opposition qui pour partie n’avait pas compris que nous avions changé d’ère politique, que nous avions tourné une page du mode de gouvernance.

Au terme de cette première année de mandature bien remplie, je continue de défendre devant ma majorité l’idée que l’expression démocratique veut que l’opposition dispose aussi d’espaces d’expression. Les présidences de commission en font partie. Tenter de museler les avis contraires ne correspond pas au mode de gouvernance que nous avons insufflé.

Alors c’est vrai qu’aujourd’hui, le groupe Tapura Huiraatira compte 40 élus avec l’arrivée de Angélo Frébault que je remercie et que j’accueille avec joie.

Quarante élus dans la majorité, c’est beaucoup, c’est du jamais vu, et chacun d’entre-eux aimerait se voir confier plus de responsabilité. J’ai lu qu’il y aurait eu des tensions dans notre réunion préparatoire à cette séance. Ce n’a pas été le cas mais je reconnais qu’il est toujours difficile de satisfaire chacun, mais aussi qu’il faut continuer à défendre la notion de jeu collectif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :