lun. Mai 20th, 2019

Tous mobilisés pour améliorer l’accueil des paquebots de grande capacité

La ministre du Tourisme et du travail, Nicole Bouteau, a convié, lundi après-midi, toutes les parties impliquées dans l’accueil des croisiéristes, à l’approche d’un programme d’escales dense pour les semaines à venir, et particulièrement sur les îles de Tahiti, Moorea et Bora Bora, qui vont accueillir cinq navires de grande capacité entre le dimanche 21 avril et le lundi 29 avril.

Le ministère de l’Equipement, en charge des ports, la ville de Papeete, la commune de Moorea, la commune de Bora Bora, la CCISM, le Port Autonome de Papeete, l’association Papeete Centre-Ville, les services des Moyens Généraux et d’Assistance et de sécurité de la Présidence, le service du tourisme, Tahiti Tourisme, les comités du tourisme de Moorea et Bora Bora, les agents maritimes, la Station de Pilotage ainsi que le Tahiti Cruise Club, ont ainsi pu échanger afin de coordonner et faciliter leurs actions communes.

Cette réunion a été l’occasion pour chaque partie d’exposer les difficultés logistiques ou opérationnelles, et de proposer des solutions ou organisations spécifiques afin d’améliorer et d’optimiser le déroulement de ces escales particulières avec des navires de plus de 2000 passagers.

Les discussions ont porté sur les questions de circulation et de sécurité, de gestion des flux piétons, d’occupation de l’espace portuaire par les prestataires, la gestion des sanitaires publics à Papeete et dans les îles, ou encore les dispositifs déployés par les communes d’escale. Les animations prévues par les comités du tourisme, Papeete Centre-Ville, la CCISM et Tahiti Tourisme, notamment lors de sept soirées sur Papeete, pendant les quinze prochains jours, ont été abordés et débattus par les différents acteurs, qui ont ainsi pu faire émerger des synergies nouvelles à mettre en œuvre.

Il a été rappelé que les navires de plus de 2000 passagers représentent 5% des escales opérées toute l’année en Polynésie, et seulement 3,5% si l’on ne considère que les navires de plus de 3000 passagers.

Le besoin progressif de structuration et de dispositifs renforcés sont liés à l’évolution du nombre d’escales et la typologie des navires qui traversent désormais le Pacifique sud. L’année 2018 a été une année record avec 1080 escales de paquebots en Polynésie française. Cet essor se poursuit avec l’année 2019 pour laquelle 1023 escales sont prévues sur l’ensemble du territoire, tout en respectant une moyenne globale annuelle inférieure à 500 passagers par escale.

La ministre du Tourisme a conclu la réunion en indiquant que la fréquentation de navires de grande capacité demeure exceptionnelle, mais qu’il convient de mobiliser les moyens nécessaires au bon déroulement de ces opérations. Les pouvoirs publics sont vigilants, pour les prochaines années, de manière à pouvoir garantir les équilibres actuels, ainsi qu’une croissance raisonnée et maitrisée, limitée par les capacités opérationnelles et réceptives de chacune des îles concernées.

Communiqué du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :