mar. Oct 15th, 2019

Le ballon ovale comme ciment des relations entre les trois communautés françaises du Pacifique

Un vibrant et chaleureux hommage a été rendu, jeudi à Paris, au XV du Pacifique par les Délégués respectifs de la Polynésie française, de Wallis et Futuna, ainsi que par le directeur de la Maison de la Nouvelle-Calédonie.

Il traduit les nouvelles relations de coopération entre les trois entités institutionnelles océaniennes en métropole qui se retrouveront sur d’autres projets à l’avenir.

C’était une première et elle fut aussi belle qu’émouvante. La venue du XV du Pacifique à la Délégation de la Polynésie française a débuté par une coutume partagée par tous et vécue comme un retour aux racines océaniennes communes. Cet acte symbolique et très fort ayant été effectué, dans le respect et le partage, les représentants des collectivités océaniennes ont tour à tour dit quelques mots.

Lors de son intervention, la Déléguée de la Polynésie française à Paris, Caroline Tang, a d’emblée mis l’accent sur le fait que cette soirée avait pu se tenir « grâce aux liens étroits et amicaux que j’entretiens avec Joël Viratelle et Paino Vanai. Je suis persuadée qu’il y en aura d’autres ».

Les trois responsables des représentations océaniennes se sont dits très honorés de recevoir le XV du Pacifique. Il est vrai que cette sélection militaire de rugby de valeur est devenue, au fil du temps, une formidable ambassadrice des cultures océaniennes. Au point d’être reconnue officiellement par le Centre National des Sports de la Défense. Elle porte les traditions des hommes de l’Océanie (Tahitiens, Kanaks, Futuniens, et Wallisiens).

La mémoire du bataillon du Pacifique

Caroline Tang a salué très chaleureusement l’adjudant-chef Alexandre Filimoehala et l’adjudant-chef Elisio Dartoen présents jeudi. Tous deux ont été les fondateurs de la sélection avec le sergent-chef Moana Mafutuna et l’adjudant-chef Jacques Guaenere aujourd’hui à la retraite à Nouméa.

La Déléguée a affirmé que « nous partageons aussi avec vous le culte de la mémoire des anciens du bataillon du Pacifique qui se sont illustrés lors de la Grande Guerre. Et je pense ici, à la bravoure dont ils firent preuve à Vesles et Caumont, non loin de Reims, où je me suis rendue en fin d’année dernière ».

Plus généralement, Caroline Tang a rendu un hommage appuyé à l’ensemble des soldats océaniens qui œuvrent dans l’armée française : « Très nombreux, ils risquent leur vie sur des théâtres de guerre et sont aussi très impliqués dans le cadre de l’opération Sentinelle ».

Après un traditionnel échange de cadeaux, Show Tahiti Nui, la troupe de Théo Sulpice, a enchanté tous les participants. Le XV du Pacifique lui a répondu en écho avec son propre haka « Toho te vaka » (« Tire ta pirogue vers le large ») que ses membres ont interprété de manière magistrale.

Communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :