mer. Juil 17th, 2019

Réchauffement climatique: l’humanité en péril

L’auteur Fred Vargas range ses polars pour s’attaquer au péril climatique et à la pollution.

Elle publie L’humanité en péril, virons de bord (Flammarion), dans lequel elle a pour ambition d’informer la population du danger qui la guette.

Fred Vargas explique qu’à 1,5 degré de plus de réchauffement climatique, la moitié de l’humanité mourra. Elle affirme aussi que lors de la COP 24, les dirigeants politiques ont sciemment décidé de sacrifier un quart de plus de la population mondiale en s’autorisant à aller jusqu’à +2 degrés.

franceinfo : Plus vous creusez, plus vous vous dites qu’on ne sait pas grand-chose ?

Fred Vargas : Les gens connaissent surtout des généralités. Ils savent que la Terre se réchauffe, qu’il y a des espèces qui meurent, qu’il y a moins d’oiseaux, moins d’insectes, moins de poissons etc. Or, sur la biodiversité, les gens se disent : “Bon c’est triste mais ce sont des animaux”. Non. En deçà d’un certain seuil de biodiversité, l’homme ne pourra pas survivre. Il y est intimement lié. De même, en deça d’un certain seuil de déforestation, l’homme ne pourra pas survivre non plus.

Cela vous met en colère de voir que nous n’avons pas vraiment de réaction ?

On n’a pas de réaction parce qu’on n’a pas été informé. Les gens n’ont pas été informés sur ce débat : est-ce qu’on va jusqu’à +1,5 degré de température sur Terre (on est déjà à +1,1) ou est-ce qu’on va (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :