mer. Oct 16th, 2019

Trump: « Si l’Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l’Iran. »

Citant des « renseignements inquiétants », Washington estime que la République islamique veut frapper les intérêts américains. Or Téhéran affirme le contraire.

C’est un tweet qui a provoqué l’émoi. Dimanche soir, alors qu’un grand nombre d’Américains et d’Iraniens attendaient avec impatience la diffusion du dernier épisode de la saga Game of Thrones, Donald Trump a effectué une nouvelle sortie dévastatrice sur Twitter : « Si l’Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l’Iran. » Et le président américain d’avertir : « Plus jamais de menaces à l’encontre des États-Unis. » Un message de 102 caractères qui rappelle « le feu et la colère » que le pensionnaire de la Maison-Blanche avait promis à la Corée du Nord le 8 août 2017, après que Pyongyang avait réussi à miniaturiser une tête nucléaire sur un missile.

Donald Trump réagissait vraisemblablement cette fois au tir le jour même d’une roquette Katioucha contre la zone verte à Bagdad, quartier ultrasécurisé abritant de nombreux bâtiments gouvernementaux irakiens et des ambassades occidentales, dont celle des États-Unis. Déclenchée depuis une zone multiconfessionnelle à l’est du Tigre, l’attaque, qui n’a fait aucune victime, n’a toujours pas été revendiquée. Mais, dans le contexte actuel de tensions exacerbées entre Washington et Téhéran, les regards se tournent inexorablement vers les milices chiites irakiennes de la Mobilisation populaire, proche de la République islamique.

Une semaine d’incidents

La semaine dernière déjà, plusieurs incidents ont secoué la région, faisant craindre un embrasement. Le 12 mai, l’Arabie saoudite a dénoncé, photo à l’appui, des « actes de sabotage » contre quatre navires, dont trois pétroliers (deux saoudiens et un norvégien), au large du port de Fujairah. Si les dégâts se sont avérés minimes et que l’attaque n’a pas été revendiquée, les soupçons se sont là (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :