mar. Juil 23rd, 2019

La Délégation vante les mérites de son 3 ème marché polynésien, rendez-vous incontournable de la capitale

La troisième édition du marché polynésien de la Délégation de la Polynésie française a été lancée, mercredi, par la Déléguée, Caroline Tang, en présence de la ministre des Outre-mer, et de Stanislas Cazelle, conseiller outre-mer du président de la République.

Avec vingt-et-un exposants, le double d’il y a deux ans, Tahiti à Paris monte en puissance et se positionne comme un rendez-vous culturel polynésien incontournable de la capitale. Il prendra fin le dimanche 26 mai, jour de la fête des mères.

« La Délégation, Madame la ministre est la maison de tous les Polynésiens. Nous sommes fiers au nom du président et de toute la Polynésie de vous y recevoir », a déclaré la sénatrice Lana Tetuanui lors d’une intervention remarquée. Une inauguration officielle où étaient aussi la députée Maina Sage, la sénatrice Lana Tetuanui, le député Moetai Brotherson, Florence Berthout, maire du Ve arrondissement, et Nathalie Fanfan, conseillère de Paris, et conseillère régionale.

Tatouage, perle de Tahiti, joaillerie, artisanat traditionnel, artisanat d’art, ukulele, monoï, épicerie fine, tifaifai (le patchwork polynésien), vin, verres gravés, livres et gastronomie composent la palette de produits et services proposés aux amoureux du fenua durant cinq jours. Ce voyage en Polynésie française a séduit Annick Girardin lors de sa venue. Une première pour la Délégation de la Polynésie française.

Ateliers, conférences et dédicaces

Dès le début de la journée, le public était venu très nombreux prendre, qui un petit déjeuner tahitien (avec firifiri et poisson cru taioro), qui un déjeuner (shashimi et pua’a toro) proposés par la cheffe Teroro Mayer. Un plaisir largement partagé de retrouver les saveurs du fenua.

Béatrice Legayic, présidente de l’association « Te Api nui o te tifaifai » avait, pour sa part, animé, un atelier tifaifai. Elle réitérera cette expérience réussie chaque jour à 11h. De même Sébastien Bulteau, de Vendean Ukulele, s‘exprimera à 10h chaque jour jusqu’à dimanche sur l’univers du ukulele. Enfin, Ingrid Astier, auteure du remarquable ouvrage La Vague, sur la vague de Teahupo’o, était en dédicace mercredi. La Vague est le cinquième roman d’Ingrid Astier, paru dans la collection Equinox (Les Arènes). Une autre dédicace d’un auteur renommé, à savoir Patrice Guirao, auteur de la série Al Dorsey, aura lieu samedi après-midi.

A quelques jours de la fête des mères, le marché polynésien donne l’occasion aux Parisiens et nombreux provinciaux, venus tout spécialement, d’offrir un cadeau particulièrement original.

Communiqué de la Délégation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :