mar. Juin 18th, 2019

Dans l’attente du projet « Cook’s Bay Resort & Suites » à Moorea…

A l’occasion de leur visite ce vendredi à Moorea, le président Edouard Fritch, le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, et la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, accompagnés du maire de Moorea-Maiao, Evans Haumani, ont visité les aménagements du débarcadère de Pao Pao.

Ce site géré par le service du tourisme a bénéficié d’aménagements destinés à l’accueil des passagers des navires de croisières en escale dans la baie de Cook. En dehors du grand Fare d’accueil, de la rénovation du Fare Rima’i (maison des artisans) et des sanitaires publics, certains travaux restaient à finaliser. C’est chose faite aujourd’hui puisqu’il restait à achever le Fare Manihini (bureau du tourisme), la mise en place d’un garde-corps sur le ponton en bois pour sécuriser le débarquement et l’embarquement des passagers et la réalisation d’une plateforme de débarquement sur le quai situé sur le motu. Le site a également été entièrement clôturé.

L’ensemble de ces aménagements dont le coût s’élève à plus de 200 millions Fcfp a été financé sur le Fonds de Développement de la Croisière et le 3ème instrument financier (3IF). La gestion et l’entretien du site ont été confiés à l’EURL Pao Pao Pier Management géré par Greig Hardie, propriétaire de l’hôtel Kaveka, et le comité du tourisme de Moorea présidé par Moïse Ruta.

L’accès aux installations par les prestataires et les exposants-artisans, lors des escales des paquebots, fait désormais l’objet d’une redevance mensuelle, comme au débarcadère de Papetoai. Le Fare Manihini, animé par le comité du tourisme, est ouvert du lundi au vendredi et le week-end en cas d’escale d’un navire. Le Fare Rima’i est quant à lui ouvert tous les jours.

Cette zone touristique importante de l’île de Moorea est désormais dans l’attente du projet « Cook’s Bay Resort & Suites » porté par la société SPPH, sélectionnée suite à un appel à projet lancé en 2017 par TNAD (Tahiti Nui Aménagement et Développement). Il consiste en la réhabilitation de la structure hôtelière fermée depuis plus d’une vingtaine d’années. L’investissement global s’élève à 744 millions Fcfp.

La nouvelle structure hôtelière offrira 38 unités comportant des chambres et des suites. Une revalorisation de la plage et des jardins, la reconstruction de la piscine, d’un spa, d’une salle de sport, d’un restaurant sur le motu et des boutiques, et de logements de fonction sur le terrain coté montagne, sont également prévus. Le projet est actuellement en phase de permis de construire. La durée des travaux de rénovation de l’hôtel est estimée à dix-huit mois pour une livraison estimée dans le courant de l’année 2020. Plus de 30 emplois seront créés par l’ouverture de cet établissement.

Communiqué du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :