sam. Oct 19th, 2019

Un espoir de plus pour les femmes atteintes d’un cancer du sein

Comment améliorer la survie des femmes souffrant de cancer du sein ? Cette question fait partie des préoccupations qui animent le Congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago.

Des chercheurs de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont présenté à cette occasion les résultats d’un essai clinique international : selon eux, un nouveau type de traitement, le ribociclib, permet d’améliorer considérablement le taux de survie des femmes de moins de 60 ans atteintes d’un cancer du sein hormonodépendant.

70% de survie après trois ans et demi

Mais de quoi s’agit-il précisément ? Le ribociclib est un inhibiteur du cycle cellulaire. Concrètement, il agit sur la réplication des cellules tumorales en bloquant leur multiplication. Selon ces chercheurs, ajouter cet inhibiteur à un traitement d’hormonothérapie permet de pousser le taux de survie jusqu’à 70%, après trois ans et demi. De même, le taux de mortalité chez les patientes ayant reçu ce traitement a été de 29% moins élevé que chez celles n’ayant reçu qu’un placebo.

Autre avantage : ce traitement est moins toxique qu’une chimiothérapie traditionnelle car il cible plus spécifiquement les cellules cancéreuses. D’après le docteur Harold Burstein, oncologue à l’institut américain Dana-Farber Cancer Institute à Boston qui n’a pas pris part à ces recherches, il (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :