mer. Oct 16th, 2019

Vers la restitution des îles Eparses à Madagascar ?

Les îles Eparses sont un petit archipel constitué de cinq îlots principaux, non habités, situés dans le canal du Mozambique, administrés par la France. Elles sont revendiquées par Madagascar depuis 1973. Elles couvrent une surface de 53 km².

Les présidents malgache Andry Rajoelina et français Emmanuel Macron sont convenus de reprendre les discussions sur le statut de ces îles Eparses. Les deux dirigeants ont décidé de traiter cette question dans un cadre bilatéral, par la mise en place d’une commission mixte, afin d’aboutir à une solution consensuelle d’ici juin 2020, date du 60e anniversaire de l’indépendance de Madagascar, a précisé l’Elysée à l’AFP.

“Je demande solennellement et officiellement à M. le président de trouver une solution pour la gestion ou la restitution des îles Eparses à Madagascar, au nom des 25 millions de Malgaches, parce que je connais vos engagements”, a déclaré le président malgache à son homologue français lors d’un point-presse commun. “Le peuple malgache porte encore en lui quelques séquelles de l’Histoire (…). Nous devons retrouver notre fierté nationale, mais il y a encore une réalité qui nous fait mal. Pour le peuple malgache, l’appartenance des îles Eparses est une question d’identité nationale”, a-t-il ajouté. “Il faut trouver une solution, aller de l’avant. Les choses qui n’ont pas été faites depuis 1896 devraient être rétablies”, a ajouté Andry Rajoelina.

Ma volonté est que nous ayons un dialogue pour aboutir à une solution commune”, a répondu Emmanuel Macron.

Enjeux stratégiques et hypothétiques hydrocarbures

Même si le sujet est plutôt méconnu en France, il n’empêche que les réticences dans l’Hexagone sont toujours fortes à l’idée de céder quelque territoire que ce soit. Dans un dossier similaire, l’accord de (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :