mar. Juin 18th, 2019

Conjoncture au 1er trimestre 2019: tous les clignotants sont au vert!

L’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) observe “une conjoncture globalement bien orientée” en Polynésie française au cours du premier trimestre 2019.

L’indicateur du climat des affaires (ICA) s’établit à 110 début 2019, bien au-delà de sa moyenne de longue période. Cela fait désormais trois ans qu’il évolue autour de ce niveau, attestant de la bonne orientation de la conjoncture en Polynésie française.

L’indice de l’emploi salarié de mars 2019 augmente de 3,9 % en rythme annuel, contre +2,2 % en moyenne annuelle sur les cinq dernières années. Il progresse dans tous les secteurs, et plus particulièrement dans les services (+6,2 %), hors hôtellerie-restauration (+1,3 %).

La consommation des ménages semble encore bien orientée, comme l’illustre la hausse de 9,4 % en glissement annuel des ventes de véhicules neufs (1 480 unités contre 1 353 au premier trimestre 2018). Elle est en outre stimulée par le recours au crédit de trésorerie des particuliers qui atteint 4,8 milliards de F CFP contre 4,3 milliards de F CFP au premier trimestre 2018, soit +10,2 %.

Les perspectives d’investissement demeurent globalement favorables, tant dans le secteur public que dans le privé. Les dépenses liquidées par la Direction de l’équipement s’inscrivent en hausse de 8,6 % en glissement annuel (1,5 milliard de F CFP au premier trimestre 2019 contre 1,3 un an auparavant). Les entreprises, de leur côté, sont encore enclines à des investissements à l’horizon d’un an, ainsi qu’elles en témoignent à l’occasion de l’enquête de conjoncture de l’IEOM. L’encours des crédits à l’équipement accordés par les banques locales aux entreprises s’accroît de 12,3 % sur l’année (81 milliards de F CFP contre 72 au premier trimestre 2018), soutenu par une production vigoureuse, 4,9 milliards de F CFP contre 2,7 au premier trimestre 2018.

Les ménages, enfin, continuent d’investir dans le logement. La production locale de crédits à l’habitat en faveur des particuliers s’établit à 7,6 milliards de F CFP sur les trois premiers mois de l’année, en progression de 7,1 % sur l’année (7,1 milliards de F CFP au premier trimestre 2018).

Source: IEOM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :