mar. Juin 18th, 2019

Indemnisation des victimes du nucléaire: la réponse cinglante de JC Bouissou à la représentante du Tavini

L’épineux dossier de l’indemnisation des victimes du nucléaire s’est invité ce jeudi matin à Tarahoi lors de la séance des questions orales au gouvernement.

Celle qui a mis les pieds dans le plat n’est autre que la représentante du Tavini, Eliane Tevaahitua, qui dans le prolongement des attaques formulées la veille par l’association 193, a mis en cause l’exécutif local.

« Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? » (Matthieu 7, 3-5), lui a rétorqué le porte-parole du gouvernement, JC Bouissou, avant d’attirer son attention sur un point: “Ne seriez-vous pas vous-même coupable de mensonge par omission en oubliant de dire aux Polynésiens que le député Moetai Brotherson, votre collègue sur les bancs de cette Assemblée, était lui aussi membre de la commission EROM présidée par la sénatrice Lana Tetuanui ? De ce fait, monsieur Brotherson est co-auteur du rapport remis par cette commission EROM au Premier Ministre le 20 novembre 2018. Chacun pourra constater qu’il n’a notifié aucune réserve sur les recommandations faites collégialement par la commission et dûment exposées et argumentées dans ce rapport. Mérite-t-il donc vos insultes ?”

(…)

Et de conclure d’un point de vue général: “Vous n’avez rien fait. Vous n’avez rien à proposer de constructif pour nous sortir de cet empoisonnement collectif du fait nucléaire. Et cela, les Polynésiens le voient de plus en plus et de mieux en mieux. Vous utilisez cette cause dramatique non pas pour servir le bien commun, mais comme d’un fonds de commerce qui finit par s’épuiser et se corrompre. Je vous le demande solennellement, madame la Représentante, à vous, ainsi qu’à tous ceux qui vous singent dans ces postures délétères : arrêtez vos niaiseries nuisibles. Nous méritons tous mieux que cela. Les victimes méritent mieux que vos propos nauséabonds. Vive les Polynésiens, tous ensembles pour la vérité, la justice et la paix.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :