ven. Oct 18th, 2019

Première séance de formation aux valeurs de la République et à la laïcité

A l’invitation de Noëlline Parker, présidente de l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ), Raymond Yeddou, administrateur, chef des subdivisions des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, représentant le haut-commissaire de la République, a ouvert ce jour une session de formation consacrée aux valeurs de la République et à la laïcité. 

Mises en place après les attentats de 2015 en métropole, ces actions de sensibilisation ont été déclinées, à la demande de l’Etat, la même année en Polynésie française par l’UPJ, en lien avec l’Association Polyvalente d’Action Judiciaire et l’Association de Formation des Cadres de l’Animation et des Loisirs.

Ces formations sont une réponse aux besoins de qualification exprimés par les acteurs de terrain, avec pour objectif de les aider à mettre leurs pratiques professionnelles en accord avec le cadre juridique, dans un souci de pédagogie auprès des publics qu’ils côtoient, des principes de la République et notamment la laïcité. Les débats témoignent en effet le plus souvent d’une connaissance partielle de la laïcité, focalisée sur ce qu’elle interdit, au détriment de ce qu’elle garantit et permet. 

Ces actions bénéficient à un large public d’agents des collectivités territoriales, de l’État, des personnels associatifs et animateurs de quartiers intervenant dans la mise en œuvre des actions de la politique de la ville ainsi que d’étudiants et de volontaires en service civique. Elles constituent une priorité gouvernementale inscrite parmi les quarante mesures du « plan national de mobilisation pour les habitants des quartiers » annoncé par le Président de la République début 2019. 

La session lancée aujourd’hui s’attache plus particulièrement à transmettre à de futurs formateurs, dans une logique de réseaux, un socle de connaissances harmonisées et adaptées aux spécificités juridiques, historiques et cultuelles de la Polynésie française, dont ils seront le relais localement.

L’appui et l’expertise de l’UPJ en matière d’éducation populaire et de coordination d’actions en faveur de la jeunesse, ont permis depuis 2015 de sensibiliser plus de 740 stagiaires aux valeurs de la République et aux principes de la laïcité, garants du respect d’autrui, des libertés individuelles et de la cohésion nationale. Ces formations sont intégralement financées par l’État à hauteur de 8,4 millions de Fcfp. 

Les diplômes de participation à cette formation seront remis ce jeudi 13 juin à 16 h à la mairie de Mahina.

Source: Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :