dim. Sep 22nd, 2019

19 ans après le crash, l’Etat souhaite au plus vite se débarrasser des débris

Les images sont encore gravées dans la mémoire de nombreux Français.

Le 25 juillet 2000, le supersonique Concorde, qui permettait de relier Paris à New York en 3h30, s’écrasait peu après avoir décollé de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Les scellés judiciaires entreposés dans 77 caisses étanches, elles-mêmes stockées dans un hangar dans le Val-d’Oise, sont aujourd’hui devenus des déchets amiantés et même radioactifs pour certains. Déchets dont le ministère de la Justice, leur propriétaire, entend aujourd’hui vite se débarrasser, rapporte Le Parisien.

Aussi, un appel d’offres a été passé le 11 février dernier par le ministère, révèle le quotidien, afin que ces débris, “brûlés et recouverts de kérosène séché” pour la plupart, soient traités. Le candidat retenu devrait être dévoilé d’ici dix jours et le marché public se fera “au coût global le moins cher”. Avant de disposer comme bon lui semble de ces déchets, l’entreprise retenue devra toutefois les faire examiner. Selon Le Parisien, au ministère de la Justice, on explique que “la dimension environnementale est intégrée dans l’appel d’offres”.

Auprès du quotidien, l’association de défense de l’environnement Robin des Bois se dit toutefois assez inquiète et s’étonne que “ces déchets n’aient pas été caractérisés”, alors que dès l’année du drame, elle avait alerté sur une contamination par l’amiante. En 2000, ces particules avaient déjà rendu la conduite des fouilles et des expertises plus compliquée.

Des délais courts

D’autres pièces du crash contiennent par ailleurs des éléments radioactifs comme les détecteurs de fumée contenant de l’américium 241, et sans doute les trains d’atterrissage qui contiennent probablement de l’uranium appauvri. Comme le rappelle Le Parisien, les réacteurs du Concorde ont été conçus sur la base de technologies militaires. Or, certains engins comme les avions de chasses présentent dans les moteurs des alliages en thorium, un métal lourd de la même

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :