lun. Sep 16th, 2019

Les compliments de Poutine à l’adresse de Jacques Chirac

Au panthéon des chefs d’État ayant séduit Moscou, Jacques Chirac vient de confirmer sa position dominante. Et c’est Vladimir Poutine qui le dit. 

Le président russe qui a assisté cette semaine au sommet du G20 se déroulant à Osaka, au Japon, a donné une longue interview au Financial Times. L’occasion pour le journaliste de lui demander quelle personnalité il admire le plus.

Si dans un premier temps Vladimir Poutine cite Pierre le Grand, premier empereur de Russie, il évoque par la suite la personnalité de l’ancien président. Et les compliments ne manquent pas, notamment la riche culture de l’ancien chef d’État.

“Le leader qui m’a plus impressionné était l’ancien président français Jacques Chirac. C’est un vrai intellectuel, un vrai professeur, un homme riche en savoir tout en étant très intéressant. Quant il était président, il avait son propre avis sur chaque question et il savait comment le défendre en respectant toujours les opinions de ses partenaires”, a détaillé Vladimir Poutine.

Le président russe a rarement manqué de bons mots pour évoquer sa relation avec Jacques Chirac. En 2008, alors que Nicolas Sarkozy occupe l’Élysée, celui qui est alors Premier ministre russe se fend d’une visite d’État en France. Un voyage au cours duquel il en profite pour rencontrer son “ami” Jacques Chirac dans une suite de l’hôtel Bristol. Cette même année, l’ancien président français était invité à Moscou pour recevoir le Prix d’État, distinction russe la plus élevée.

Plus récemment encore, quand Emmanuel Macron a accédé à la présidence, Vladirmir Poutine s’est fendu d’un petit commentaire rapporté par Jean-Pierre Raffarin, et que relaie BFMTV, dans lequel il disait que “ce serait mieux qu’avant, mais moins bien qu’avec Chirac”. 

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :