dim. Jan 19th, 2020

Le père de Popeye s’est éteint

Guillermo Mordillo, illustre dessinateur argentin, est mort dans la nuit de vendredi à samedi après avoir fait un malaise dans un restaurant de l’île de Majorque, à proximité de l’appartement où il vivait avec son épouse, a indiqué dimanche le quotidien ibérique El Pais.

Fils d’immigrants espagnols, né le 4 août 1932 dans l’agglomération de Buenos Aires, Mordillo est devenu illustrateur à 16 ans.

Il est parti à Lima, au Pérou, à 23 ans, avant de séjourner aux États-Unis dans les années 60 où il a réalisé des dessins animés pour la Paramount, travaillant notamment sur le personnage de Popeye…

Un maître de la poésie et de l’absurde

Mais c’est dans les années 70 que cet infatigable voyageur, admirateur de Buster Keaton, qui fut une grande source d’inspiration pour lui, a connu une renommée mondiale pour ses dessins muets penchant volontiers du côté de l’absurde, gorgés de poésie, de couleurs, d’humour noir, un humour qu’il surnommait lui-même “la tendresse de la peur”.

Sa carrière l’a également fait poser ses valises en France, à Paris en 1963, où il a travaillé pour les revues Le Pèlerin et Paris-Match, mais aussi Pif Gadget ou Marie-Claire, avant d’être également publié par le magazine Stern, en Allemagne, ou encore en Angleterre.

En 1980, Mordillo s’est installé à Majorque, en Espagne, avant de revenir en (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :